(001) 450-431-5336
1-800-361-3834
01 76 66 07 55

Prenez-vous des vacances chaque semaine?

Avant que vous ne répondiez à cette question, sachez que le mot vacances est défini comme suit dans le dictionnaire : un repos, une cessation des occupations ordinaires. La plupart des gens diront que deux semaines de vacances par année sont essentielles. Je crois plutôt que nous avons besoin de repos TOUTES les semaines. En général, nous nous accordons plusieurs petits moments de repos, mais si nous en sommes inconscients, nous croyons manquer de temps pour nous. Avoir du temps pour soi et prendre des vacances sont deux choses différentes.

Réalisez-vous que tout ce que vous faites de votre temps est pour VOUS ? Si vous croyez que c’est faux parce que vous passez beaucoup de temps au travail, à vous occuper des enfants, de votre conjoint ou d’un parent malade, je vous assure que c’est aussi pour vous.

Si vous êtes honnête envers vous-même, vous serez d’accord pour dire que votre travail vous permet d’obtenir l’argent dont vous avez besoin, de vous valoriser, de vous changer les idées ou de développer votre créativité. Peu importe la raison pour laquelle vous travaillez, vous le faites pour vous. Si vous vous occupez de quelqu’un d’autre, vous le faites soit par amour et pour le bonheur que cela VOUS procure, soit à contre-cœur parce que vous vous croyez obligé de le faire. Dans ce cas, sachez que vous le faites quand même pour VOUS afin d’éviter de vous sentir coupable. Dans tous les cas, ce que vous faites de votre temps, vous le faites pour vous.

Prendre du temps pour des vacances, c’est autre chose. Selon la définition ci-dessus, cela signifie se reposer, faire ce qui nous apporte beaucoup de plaisir ou nous change les idées et cesser nos activités régulières. En ce qui me concerne, je suis en vacances quand je marche dans la nature, quand je lis un livre qui me détend (et non un livre que je veux étudier ou annoter), quand je joue aux cartes, quand je danse ou je vais au restaurant avec une amie.

Prenez le temps de noter tous les petits moments de détente que vous prenez régulièrement. Vous vous sentirez plus reposé lorsque vous en prendrez conscience. Les personnes qui disent qu’elles n’ont pas assez de temps pour se reposer se plaignent souvent d’être fatiguées parce qu’elles ne sont pas conscientes du temps de repos qu’elles s’accordent. On me demande souvent où je prends toute mon énergie. Je réponds que je suis consciente et que je savoure tous les moments de vacances que je m’octroie peu importe leur durée.

En plus de ces petits moments, il est aussi nécessaire de s’éloigner de nos occupations régulières pendant au moins deux semaines consécutives par année. Des semaines dispersées n’ont pas le même résultat. La première semaine vous permet de vous libérer du stress et de la fatigue accumulée au cours de l’année alors que la deuxième vous permet de faire des réserves d’énergie pour continuer.

Si vous occuper des enfants et de la maison fait partie de vos occupations régulières, partir deux semaines avec eux ne constitue PAS des vacances. Trop de parents ne réalisent pas l’importance de partir seuls sans les enfants. C’est une habitude qui est bénéfique autant pour votre vie de couple que pour vos enfants. Si vous croyez que vous vous sentirez coupable de partir sans eux, c’est que vous écoutez votre ego plutôt que votre cœur qui connaît vos besoins. Réalisez-vous à quel point vous êtes injuste envers vous-même en vous croyant obligé de toujours avoir vos enfants avec vous ?

Les parents qui se respectent sont fermes et expliquent à leurs enfants qu’ils auront l’occasion de voyager ou d’aller où ils le voudront lorsqu’ils seront adultes et qu’ils n’auront pas besoin de l’approbation de qui que ce soit. Si vous agissez ainsi avec eux, vous leur enseignerez le respect d’eux-mêmes. Les enfants ne peuvent pas respecter des parents qui ne se respectent pas. Le vrai respect se manifeste lorsque nous sommes capables d’écouter nos propres besoins. Personne n’est obligé d’écouter les besoins des autres. Sachez aussi qu’écouter ses besoins ne fait pas toujours l’affaire de nos proches. Il est impossible que tous vos proches soient toujours d’accord avec vous, tout comme vous ne pouvez pas toujours être d’accord avec eux. Être en désaccord ne signifie pas que nous n’aimons pas l’autre, c’est tout simplement une opinion qui vient de nos croyances et préférences.

Il n’est peut-être pas nécessaire de partir de chez vous pour vous sentir en vacances mais assurez-vous que les enfants n’y sont pas et que vous ne faites pas vos activités régulières, p.ex. cuisiner si vous le faites quotidiennement. Faire une activité qui implique un effort physique mais qui vous détend ne vous fatiguera pas puisque c’est une bonne fatigue et vous récupérerez vite après une nuit de sommeil. C’est surtout la fatigue émotionnelle et mentale qui nous enlève notre énergie.

Quel que soit votre choix de vacances, je peux vous assurer que lorsque vous déciderez que c’est ce dont vous avez besoin et que vous vous le permettrez sans vous sentir coupable, vos proches respecteront vos besoins et ne vous en voudront pas. Vous saurez que vous vous respectez lorsque vous permettrez aux autres d’écouter leurs propres besoins sans essayer de les culpabiliser ou les faire changer d’idée.

En plus de prendre deux semaines de vacances par année, je vous suggère de ne pas faire vos activités régulières trois jours par mois. Cela peut vous sembler un objectif difficile à atteindre si votre horaire est très chargé, mais pour y arriver il suffit de noter dans votre agenda au début de chaque année tous les moments de vacances que vous désirez. Même si vous ne savez pas ce que vous ferez, le seul fait de le noter – en écrivant le mot VACANCES en majuscules – enverra le message à votre subconscient qui fera tout en son pouvoir pour réaliser votre souhait. Quand vous notez des rendez-vous dans votre agenda, ils se manifestent. Pourquoi la même chose ne se produirait-elle pas pour vos vacances ?

Je vous souhaite de prendre conscience de tous les petits moments de repos non planifiés que vous vous accordez et de profiter de tous ceux que vous aurez prévus.

Avec amour,

Lise Bourbeau

Pour une démarche intérieure plus en profondeur, nous vous suggérons les articles suivants :

Header_infolettre_5-2020.pngAbonnez-vous à notre infolettre mensuelle afin de recevoir d’autres articles tout aussi intéressants!

Être bien, ça s'apprend