(001) 450-431-5336
1-800-361-3834
01 76 66 07 55

Le pour et le contre de l'envie

annonce_EB_siteweb_2015_2.jpgLe dictionnaire décrit le mot "envier" ainsi : "Désirer ardemment un avantage que quelqu'un a, ou regretter de ne pas l'avoir". L'envie est un sentiment vécu par tous les êtres humains mais à des degrés différents. L'important est d'être conscient des moments où on ressent de l'envie et de savoir comment gérer ce sentiment. Il est important aussi de faire la différence entre l'envie et la jalousie.

La jalousie implique trois personnes. La personne jalouse a peur qu'une tierce personne lui enlève une personne qu'elle aime et qu'elle considère comme lui appartenant. Elle a peur de perdre. La jalousie est destructrice car la personne jalouse veut généralement "détruire" la personne qui se fait menaçante. Elle se détruit également car elle se dévalorise en ne se faisant pas assez confiance.

L'envie implique seulement deux personnes. La personne envieuse n'a pas peur de perdre; elle veut plutôt avoir ce que l'autre possède. L'envie commence très jeune et s'observe facilement chez les enfants lorsqu'ils jouent ensemble. Ils envient la nouvelle trottinette de leurs amis, leur Nintendo, leur Playstation, etc. Les parents ont l'impression que leurs enfants veulent tout et cette attitude les dérange. Ils trouvent qu'ils font beaucoup trop de demandes.

L'envie peut être destructive ou constructive selon notre façon d'y réagir.

Plusieurs parents sont incapables de dire non à leur enfant qui insiste pour obtenir ce qu'un ami possède. Ils lui achètent aussitôt ce qu'il demande. Voici ce que les enfants apprennent avec une telle expérience: il s'agit d'envier quelque chose pour que leur désir se manifeste automatiquement dans leur vie. Lorsque cet enfant deviendra adulte et qu'il enviera un voisin ou un proche, ses parents ne seront plus là pour lui donner automatiquement ce qu'il veut. Il commencera graduellement à se considérer comme une personne qui n'est pas chanceuse. Il commencera aussi à croire que "la vie est injuste". Il se demandera: "Pourquoi les autres et pas moi?" L'envie devient destructive lorsqu'une personne se dévalorise ainsi et commence à se croire incapable d'obtenir ce que quelqu'un d'autre possède. Plus cette croyance sera forte, plus le sentiment d'envie envers les autres sera présent et prononcé.

C'est dès leur jeune âge qu'il faut donc apprendre aux enfants à gérer leurs envies pour qu'elles deviennent constructives. Comment? En leur faisant comprendre que le sentiment d'envie utilisé de la bonne façon peut donner l'énergie nécessaire et les moyens pour manifester leurs désirs. L'enfant doit savoir qu'il a le droit d'envier ses amis et désirer tout ce qu'il veut. Il ne doit toutefois pas en vouloir aux autres de posséder ce qu'il ne possède pas encore lui-même. Il ne doit pas non plus s'attendre à ce que ses désirs se manifestent automatiquement, simplement en désirant. Il doit apprendre à utiliser ses sentiments d'envie pour découvrir son pouvoir de créer sa propre vie. Il faut aider l'enfant à voir ce qu'il pourrait faire - et ce qu'il est réellement prêt à faire - pour manifester ce qu'il désire. Plus vite votre enfant apprendra à réagir ainsi à son envie, mieux il saura gérer ses envies et à manifester ce qu'il désire.

Il doit plutôt remercier cet ami de l'aider à devenir conscient de quelque chose qui lui ferait plaisir.

En tant qu'adulte, comment réagir à tes envies? Lorsque tu deviens conscient d'une envie, tu dois d'abord te féliciter d'en être devenu conscient et je te suggère de dire merci à la personne qui possède quelque chose qui, à prime abord, semble être désirable pour toi. Ensuite, demande-toi: "Est-ce que j'ai vraiment besoin de cet objet ou de cet avantage? En quoi cela m'aiderait-il dans ma vie? Cet objet ou avantage m'aiderait surtout à être comment? Est-ce que je le veux vraiment?"

Si tu réalises que tu le veux vraiment, ton sentiment d'envie sera bénéfique si tu l'utilises pour aller de l'avant et trouver le moyen nécessaire pour manifester ce que tu veux. Tu dois ensuite utiliser ton énergie créatrice et passer à l'action.

Il est possible que l'énergie et/ou les actions nécessaires pour manifester ce dont tu as envie soit au-delà de tes limites. Si tu envies par exemple la vitesse de compréhension d'une personne ou l'habileté d'une autre dans un sport, tu dois t'assurer que les actions nécessaires pour développer ces mêmes qualités ne dépassent pas tes limites. D'un autre côté, ton sentiment d'envie dans ces domaines te fera peut-être découvrir des forces que tu ne soupçonnais même pas chez toi. Demande-toi: "Est-ce que mon désir est assez fort pour me motiver à faire tout ce qu'il faut pour y arriver?"

Si ça te semble trop lourd, dis-toi qu'il n'est pas nécessaire de faire arriver tout ce que tu veux dans ta vie. Un désir peut être remplacé par un autre ou tout simplement mis de côté. Vouloir aller au-delà de tes limites est une grave injustice envers toi-même car ainsi tu t'en demandes trop et tu n'écoutes pas vraiment tes besoins. Dans un tel cas, tes désirs sont probablement basés sur une peur. De plus, si tu réalises que tu ne tiens pas vraiment à ton désir ou que tu ne peux trouver en quoi cela te servirait, je te suggère de chercher la peur qui se cache derrière ton envie.

Le fait d'apprendre qu'une personne possède quelque chose que tu n'as pas, éveille sûrement une blessure en toi. C'est cette blessure qui crée ton sentiment d'envie. La blessure la plus courante derrière l'envie est l'injustice. Trouves-tu injuste que quelqu'un d'autre possède plus que toi? Si c'est le cas, cela signifie également que tu trouves injuste de posséder toi aussi plus qu'un autre. Ce sentiment est destructeur pour toi car il t'empêche de manifester dans ta vie des avantages ou des choses que tes proches n'ont pas. Tu bloques toi-même la manifestation de tes désirs. Voilà une raison d'envier ceux qui osent se permettre d'envier les autres!

Maintenant que tu connais le côté constructif et destructeur de l'envie, je te suggère de te donner le droit de vivre de l'envie mais de l'utiliser à bon escient et d'une façon constructive, soit en développant ta force créatrice, soit en t'aidant à découvrir certaines peurs qui ne sont plus bénéfiques pour toi.

Avec amour,

Lise Bourbeau

Pour une démarche intérieure plus en profondeur, nous vous suggérons les articles suivants :

infolettre.JPGAbonnez-vous à notre infolettre mensuelle afin de recevoir d’autres articles tout aussi intéressants!

Être bien, ça s'apprend