(001) 450-431-5336
1-800-361-3834
01 76 66 07 55

Pourquoi vous devez accepter l'aspect négatif de tout état d'être

annonce_EB_siteweb_2015_2.jpgSAVEZ-VOUS pourquoi vous devez accepter l'aspect négatif de tout état d'être? Parce qu’il prendra de plus en plus de place tant qu'il n’aura pas été accepté.

Voici une affirmation qui se retrouve souvent dans mes livres ou que j’énonce lors de conférences ou d'ateliers : « Pour arriver à être ce que vous voulez être, vous devez accepter d'être ce que vous ne voulez pas être. ».

Votre ego essaiera de vous convaincre que ce n’est pas vrai ou trouvera toutes sortes de raisons pour lesquelles ça ne peut pas fonctionner. Sa réaction est tout à fait normale puisqu’il ne peut comprendre les notions d'ordre spirituel comme l'acceptation, l'amour inconditionnel, la responsabilité et les techniques du miroir ou de pardon et réconciliation qu'ÉCOUTE TON CORPS enseigne. Votre ego est convaincu que si vous vous acceptez dans vos états d'être que vous n'aimez pas, vous resterez ainsi pour le reste de vos jours. Souvenez-vous que c'est TOUJOURS votre ego qui vous dit que c'est mal d'être d’une façon quelconque.

Prenons l'exemple d’une femme qui s'en veut d'être souvent distraite. Il lui arrive régulièrement de commencer une tâche et de ne pas la finir parce qu'elle pense à autre chose ou se laisse facilement distraire par les autres. Depuis longtemps elle rêve d'être une personne organisée. Voici donc les aspects négatif et positif de cet état d'être. Il en est de même pour vous. Chaque fois que vous vous critiquez ou que vous voulez vous changer, demandez-vous de quoi vous vous jugez d'ÊTRE et ce que vous voudriez ÊTRE à la place.

Il est très important de ne travailler qu'avec les états d'ÊTRE et non avec les comportements. Dans le cas précédent, la dame ne doit pas se dire « Je ne finis rien et ce que je veux c'est terminer ce que j'entreprends ». Quand nous travaillons à changer un comportement, le seul moyen c'est en se contrôlant. Le vrai changement durable ne peut se manifester qu'en acceptant nos états d'être. Contrairement à ce que l'ego croit, plus on s'accepte ou on accepte les autres, plus il y a des transformations agréables.

Pourquoi la dualité est-elle présente partout dans tout? Lumière et noirceur, haut et bas, amour et haine, qualité et défaut, vrai ou faux, etc. Parce que c'est le seul moyen d’apprendre le discernement, l'amour véritable et l'intelligence. La dualité nous permet d’exercer notre pouvoir de décision pour ainsi nous diriger vers une vie plus intelligente pour nous. Quand nous ne voulons pas accepter cette dualité dans nos façons d'être, nous allons à l'encontre de l'intelligence créative de cette planète. Notre ego se croit plus intelligent que la création divine qui est parfaite.

Chaque fois que vous ne vous acceptez pas dans ce que vous êtes, une partie de vous se sent rejetée et fera tout en son pouvoir pour attirer votre attention en espérant que vous accepterez qu'elle existe parce qu'elle veut que vous l’aimiez, c'est-à-dire que vous l'acceptiez comme elle est.

Prenons l'exemple d'un jeune garçon qui est très curieux et qui pose beaucoup de questions sur tout. Sa mère, qui est très occupée par son travail, la maison, son conjoint et les deux autres enfants, est de plus en plus exaspérée et impatiente avec lui. Elle le repousse en lui disant d'arrêter de poser autant de questions. Plus l'enfant se sent rejeté par sa mère qui ne l'accepte pas comme il est, plus il reviendra à la charge. Il peut même commencer à faire des mauvais coups pour se faire remarquer. Cette réaction est tout à fait normale. Le résultat est le même quand nous nous rejetons nous-même. Par exemple, les personnes qui n'arrivent pas à être aussi minces qu’elles le souhaiteraient malgré les nombreux régimes entrepris demeurent grosses parce qu’elles ne se donnent pas le droit d’être ainsi. La partie grosse veut juste être acceptée.

La dame dans l’exemple précédent qui ne veut plus être distraite doit se donner le droit de l’être parfois, même si ce n'est pas sa préférence. Pour parvenir à s'accepter, elle peut se demander quelle est son intention quand elle entreprend plusieurs choses à la fois. Elle peut avoir peur d'oublier quelque chose d'important car elle considère que tout est important. Elle doit surtout ressentir véritablement qu'elle n'est pas méchante, stupide ou idiote et que son intention est bonne. Ensuite elle peut trouver un nouveau comportement qui l'aidera à être ce qu'elle veut être. Tranquillement, elle s'apercevra qu'elle peut parfois être distraite mais qu'elle peut aussi être organisée. Un nouveau comportement pourrait être de s'arrêter pour prendre quelques bonnes respirations quand elle s'apprête à passer à autre chose. Elle peut aussi prendre le temps de se demander laquelle de deux tâches est la plus urgente ou importante, noter la deuxième et la placer bien en vue. Elle peut aussi demander des suggestions aux personnes qu'elle considère organisées.

Plus nous nous donnons le droit d'être ce que nous ne voulons pas être – ce qui implique ne pas se critiquer ou vivre de la colère – plus il est facile d'être ce que nous voulons être. La dame de mon exemple saura qu’elle s’accepte véritablement quand elle ne sera plus dérangée par les gens distraits. Elle saura qu'ils font leur possible et qu'ils ont de bonnes intentions, comme elle.

Je vous rappelle qu'il est impossible pour qui que ce soit de ne manifester que l'aspect positif de tout état d'être. Seules les personnes qui se contrôlent y parviennent pendant un certain temps, mais elles finissent toutes par perdre le contrôle.

Acceptez-vous et vous deviendrez davantage ce que vous voulez être. Vous serez parfois ce que vous ne voulez pas être, mais le fait de vous accepter vous aidera à bien vivre cette expérience.

Avec amour,

Lise Bourbeau

Pour une démarche intérieure plus en profondeur, nous vous suggérons les articles suivants :

infolettre.JPGAbonnez-vous à notre infolettre mensuelle afin de recevoir d’autres articles tout aussi intéressants!

Être bien, ça s'apprend