(001) 450-431-5336
1-800-361-3834
01 76 66 07 55

Avez-vous peur de souffrir d'une maladie grave?

Annonce EB_300X250_fille_quai.jpgLe premier conseil que je puisse vous donner pour avoir moins peur de la maladie est de considérer celle-ci comme un message de votre Dieu intérieur qui veut attirer votre attention sur une façon de penser qui vous fait mal. Plus la maladie est importante et douloureuse, plus la façon de penser, la croyance qui se cache derrière, vous fait mal au même degré au niveau de l’âme. Une maladie importante vous signale que cette façon de penser vous éloigne de votre plan de vie, de la raison pour laquelle vous vous êtes incarné. 

En ayant une telle perception de la maladie, on ne la voit plus du tout de la même façon Je suis d’accord qu’il est tout à fait normal et humain de ne pas aimer être malade. J’entends des gens me demander parfois Êtes-vous en train de me dire que je suis assez stupide pour me créer une telle maladie ? Ça ne peut être vrai, je n’ai jamais voulu être malade. 

Cette réaction est normale, mais c’est encore une résistance de l’ego. Celui-ci est incapable d’accepter que nous puissions être responsables à 100 % de tout ce que nous créons. Il est donc convaincu que tout problème – physique ou émotionnel – vient de l’extérieur. Tant et aussi longtemps que nous entretenons cette façon de penser, la guérison véritable ne peut se produire. Certains croient être guéris d’une maladie quelconque pour ensuite se retrouver avec un autre problème de santé. Notre Dieu intérieur veut tellement nous aider que si nous ignorons un message, IL revient avec un autre un peu plus important, car IL ne veut que notre bonheur. 

Si vous êtes du genre à ne pas vouloir adhérer à cette vision de la maladie, sachez qu’aussi longtemps que vous croirez qu’elle vient de l’extérieur, vous serez dépendant d’une guérison qui vient de l’extérieur. Les médecins consciencieux admettent que c’est toujours le corps qui se guérit, c’est pourquoi ils ne peuvent jamais promettre une guérison totale à aucun patient. 

Cela explique pourquoi certaines personnes ne guérissent pas alors que, selon les statistiques de la médecine, elles auraient dû guérir après un certain laps de temps, un certain traitement ou une opération. D’un autre côté, nous voyons des personnes qui guérissent de maladies considérées incurables par la médecine. J’ai la chance de connaître de nombreux médecins qui adhèrent à l’idée de la grande puissance de la volonté humaine et à la possibilité de miracles. Ils me racontent souvent des incidents qui sont inexplicables scientifiquement. 

L'école que j'ai fondée enseigne une méthode de décodage métaphysique pour les malaises et maladies qui consiste à se poser plusieurs questions. Les réponses viennent donc de la personne et grâce à ces réponses, elle devient consciente de trois choses importantes :

a) Un BESOIN important qu’elle ignore par manque d’amour pour elle-même;

b) POURQUOI elle ignore ce besoin (peur et croyance entretenues);

c) Ce que cette personne a BESOIN D’ACCEPTER pour arriver à ce qu’elle veut (cette étape amorce la guérison). 

Ce ne sont bien sûr pas les formateurs d’Écoute Ton Corps qui guérissent la cause métaphysique des maladies. Ce sont les personnes elles-mêmes quand elles se prennent en main et qu’elles arrivent à concrétiser la troisième étape. On peut donc en déduire que toute maladie est une expression de manque d’amour de soi. 

On sait que nous aimons les autres exactement de la même façon que nous nous aimons. Il se peut donc que vous pensiez que c’est votre manque d’amour et d’acceptation d’une autre personne qui cause votre maladie, parce que vous êtes conscient de beaucoup lui en vouloir. La réalité est toute autre. Tout ce que vous n’acceptez pas d’une autre personne, vous ne l’acceptez pas plus de vous-même. C’est la raison pour laquelle vous attirez à vous des gens avec qui vous vivez des situations difficiles. Votre Dieu intérieur veut que vous en profitiez pour découvrir que vous avez besoin d’apprendre à vous aimer davantage. 

Pour ce faire, il vous faut en tout premier être capable d’admettre que vous êtes comme la personne que vous jugez. Ceci est très important, car pour faire le vrai travail, vous devez toujours le faire au niveau de l’ÊTRE et non au niveau du comportement. Par exemple, une personne peut être très brusque, impatiente, injuste envers vous, mais il se peut que vous ne la jugiez pas nécessairement de ces trois qualificatifs. Quand vous vous demandez Je juge ou j’accuse cette personne d’ÊTRE quoi ?, la réponse pourrait être Je la trouve irrespectueuse. Vous venez ainsi de découvrir que vous ne voulez pas admettre que vous êtes irrespectueux au même degré avec les autres et avec vous-même, car vous n’acceptez pas cet aspect de vous-même. 

Vous vous aimerez véritablement quand vous serez capable de vous autoriser à être humain, c’est-à-dire à avoir des faiblesses, des défauts, des peurs, tout autant que des forces et des qualités. Vous saurez que vous vous acceptez quand vous arriverez à accepter une personne agissant ainsi même si vous n’êtes pas d’accord. Vous acceptez qu’elle soit humaine et ait encore des peurs. 

L'amour de soi est, selon moi, le meilleur moyen pour guérir rapidement de plusieurs maux, surtout si vous vous faites aider par des soins physiques en même temps que vous faites ce travail émotionnel et mental. 

Je souhaite qu’à l’avenir vous soyez capable d’accueillir une maladie en sachant qu’elle vous est utile et nécessaire pour accroître l’amour de vous-même.

Avec amour,

Lise Bourbeau

Pour une démarche intérieure plus en profondeur, nous vous suggérons les articles suivants :

infolettre.JPGAbonnez-vous à notre infolettre mensuelle afin de recevoir d’autres articles tout aussi intéressants!

Être bien, ça s'apprend