(001) 450-431-5336
1-800-361-3834
01 76 66 07 55

Notre guide intérieur

Annonce EB_300X250_fille_quai.jpgLe mois passé je vous ai parlé des personnes qui pensent avoir un message pour nous de la part de leur guide et comment gérer cela. Si vous désirez le lire, cliquez ici. Ce mois-ci je vous parle de notre guide intérieur.

Les personnes que nous côtoyons personnellement ou professionnellement sont sur notre chemin pour nous aider – par leurs commentaires, leurs questions, leurs réactions face à nous – à devenir conscients d’aspects de nous que nous ne voulons pas voir. On peut dire que ces personnes sont des guides pour apprendre à nous connaître. Prenons l'exemple d'une femme qui demande à son amie comment elle va et si elle a des problèmes parce qu'elle ne se comporte pas comme d'habitude et semble fatiguée. L'amie pourrait y voir l'occasion de prendre du temps pour elle et s'intérioriser pour découvrir s’il y a du vrai ou non dans ces observations.

En ce qui concerne les réactions des autres à ce que nous faisons ou disons, elles sont toujours un reflet de ce que nous vivons au plus profond de nous, souvent de façon inconsciente. De nombreuses fois, j'ai cru avoir fait la paix avec une personne qui m’avait mise en colère pour constater que lorsque je lui en parlais, elle se mettait en colère à son tour, se sentant jugée, accusée.

Cette personne devenait donc un guide pour moi. En n’acceptant pas ce que je lui disais, sa réaction indiquait que moi non plus je ne m’acceptais pas dans ce que je lui disais. Quand ce genre de situation se produit, plutôt que d’alimenter la colère des deux personnes, il est beaucoup plus sage de dire à l’autre : Je vois que tu n’aimes pas ce que je suis en train de dire. Merci, car tu m’aides à devenir conscient que je ne m’accepte pas dans cette situation. Je vais donc prendre du temps pour y réfléchir et je te reviendrai à un autre moment à ce sujet.

Quand vous cherchez une réponse, il vous faut en premier apprendre à poser une question claire et précise. Écoutez la réponse qui vient du plus profond de vous et observez comment vous vous sentez en la recevant. Si vous ressentez surtout de la peur, c’est peut-être votre ego qui vous souffle une réponse. Si vous vous sentez en paix avec la réponse, c’est bon signe.

Si vous désirez des réponses plus générales sur ce que vous voulez dans la vie par exemple, posez-vous la question suivante : Si toutes les circonstances étaient parfaites, que ce que je veux ne dérangeait personne, que j’avais tout le temps, les connaissances et les moyens pour y arriver, qu’est-ce que je voudrais pour moi ?

Lorsque vous recevez la réponse, portez-y bien attention et notez-la, car votre ego va vous pousser à l'oublier très rapidement. Ensuite, il ne vous reste qu’à tout mettre en œuvre pour y arriver. Il se peut que cela prenne du temps, mais peu importe, ce qui compte pour vous c’est le voyage vers votre JE VEUX, qui va être très enrichissant.

Nul besoin de payer quelqu'un pour avoir des réponses à notre sujet. Notre guide le plus important, qui est le seul à connaître les besoins de notre âme, notre plan de vie, est notre DIEU intérieur. Ce dernier se manifeste par notre intuition. Il est présent en chacun de nous au même degré. La seule différence entre chacun est la capacité d’écouter son guide. Cette écoute doit se développer, car nous n’avons pas appris à nous faire confiance complètement.

Vous pouvez aussi dire à votre guide intérieur ce que vous voulez avant de vous endormir et lui demander quels conseils il peut vous donner pour vous aider. N’oubliez pas, vous devez demander pour avoir une réponse. Soyez alerte, dès le réveil, à ce que vous ressentez, à ce qui monte en vous. Les réponses de l’intuition sont souvent subtiles et arrivent soudainement.

Pour développer votre intuition, le moyen par excellence est de réapprendre à sentir comme lorsque vous étiez tout jeune, avant que les blessures et masques vous empêchent de sentir. Posez-vous au moins cinq fois par jour cette question : Comment est-ce que je me sens ? Acceptez de vous sentir ainsi pour le moment, que ce soit positif ou négatif. Vous avez le droit, car un être humain ne peut pas se sentir mal ni bien tout le temps. Nous avons à apprendre à nous aimer même quand les circonstances ne correspondent pas à nos attentes.

Afin de prendre l'habitude plus rapidement, vous pouvez poser cette question tous les jours aux gens qui vous entourent. Attention : si une personne ne se sent pas bien, vous pouvez simplement l’accepter et non croire que vous devez l’aider à se sentir bien. Rien ne vous empêche d’avouer à vos proches que vous voulez vous habituer à sentir davantage en vous pratiquant avec eux. S’ils ne veulent pas répondre ou en sont incapables, cela importe peu, car votre intention est de vous habituer à y penser plusieurs fois par jour.

Comme nous vivons à une époque où l’intuition se développe rapidement, vous aurez l’agréable surprise de voir de beaux progrès et il vous sera plus facile de suivre votre intuition, c’est-à-dire d’écouter vos besoins. Bien des fois, on croit ne pas avoir suivi notre intuition quand nous n’obtenons pas ce que nous avions demandé au départ. En acceptant tout ce qui nous arrive, on s’aperçoit que tout a un but, rien ne tient au hasard et que nous avions besoin de passer par cette étape qui nous amène à ce que nous voulions ou à mieux.

Je vous souhaite de tout cœur de vous unir à votre plus grand ami sur terre, votre guide véritable : votre Dieu intérieur. Vous n’avez plus besoin de vous demander qui vous devez écouter.

Avec amour,

Lise Bourbeau

Pour une démarche intérieure plus en profondeur, nous vous suggérons les articles suivants :

infolettre.JPGAbonnez-vous à notre infolettre mensuelle afin de recevoir d’autres articles tout aussi intéressants!

Être bien, ça s'apprend