(001) 450-431-5336
1-800-361-3834
01 76 66 07 55

Qu'est-ce qui vous motive à pratiquer le yoga?

Banniere300x250ETCmars2014.jpgLe yoga est une excellente discipline indienne qui date de très longtemps et est pratiquée en général soit par la méditation, des exercices corporels ou une grande discipline morale. 

Faites-vous partie de ceux qui s’imposent de faire du yoga tous les jours, souhaiteraient en faire plus souvent ou qui ont toujours voulu en faire sans jamais passer à l’action? Si c’est le cas, cet article est pour vous. 

Si vous faites partie de ceux qui s’imposent de faire du yoga tous les jours, savez-vous si vous répondez vraiment à un besoin de votre âme et de votre être? Êtes-vous tout simplement trop exigeant envers vous-même? Comme n’importe quelle discipline, le yoga peut être bénéfique ou nuisible. Tout dépend de votre motivation. Pour la découvrir, prenez le temps de réfléchir à ce à quoi vous pensez quand vous ne pouvez pas en faire parce que vous manquez de temps par exemple. Que vous dit votre petite voix intérieure, celle de votre ego? Vous fait-elle sentir coupable au point d’avoir un malaise, de vivre de l’insatisfaction ou de la déception envers vous-même? 

Si c’est le cas, c’est que votre motivation n’est pas la bonne. Vous ne pratiquez pas le yoga par amour pour vous, mais plutôt par peur de ce qui arrivera si vous n’obéissez pas à la petite voix qui vous dit que vous DEVEZ en faire. Quand on fait quelque chose par amour pour soi, on ne se sent pas coupable quand on est dans l’impossibilité de le faire. On a plutôt hâte de pouvoir le refaire. 

Pour vous assurer que votre motivation est bonne, demandez-vous ce que le yoga vous permet d’ÊTRE. Si par exemple votre réponse est d’être mieux centré sur vous-même, d’être plus détendu et plus calme, vous saurez que ce sont vos vrais besoins. Le yoga n’est qu’un moyen parmi d’autres pour y répondre. Je suis donc certaine que vous pouvez les combler autrement quand vous ne pouvez pas pratiquer votre yoga quotidiennement. 

En ce qui me concerne, je ne pratique pas le yoga. Je fais plutôt différents exercices tous les matins au lever. Ceux-ci me permettent de demeurer centrée, détendue, calme, agile et souple.  Les jours où je ne les fais pas, par exemple parce que je dois me lever très tôt pour aller donner un atelier ou prendre un avion, il y a toujours d’autre chose qui se manifeste pour m’aider à écouter mes besoins. Par exemple, lorsque j’enseigne, je suis si centrée que j’ai l’impression de méditer pendant des heures. De plus, quand je ne peux pas faire mes exercices matinaux, je monte les marches au lieu de prendre l’ascenseur quand l’occasion se présente; je marche; je fais des exercices de respiration pour me calmer et pour me détendre ou je lis tout en écoutant de la musique douce. 

Si vous faites partie de ceux qui souhaiteraient en faire plus souvent, demandez-vous ce que le yoga vous permet d’ÊTRE. Peut-être que vous essayez trop de dépasser vos limites. Pourquoi faut-il que vous en fassiez tous les jours? Est-ce qu’en faire trois fois par semaine suffirait? Se pourrait-il que le yoga ne soit pas ce dont vous avez besoin? Questionnez-vous et répondez en étant honnête avec vous-même. 

Si vous faites partie de ceux qui désirent faire du yoga depuis longtemps, mais qui ne sont jamais passés à l’action, vous devez, vous aussi, vous questionner sur votre motivation. Premièrement, vous ne pourrez jamais savoir si le yoga vous convient tant que vous ne l’aurez pas essayé. Pourquoi ne demanderiez-vous pas à une école de yoga de vous permettre de participer à un cours avant de vous inscrire? Ça vous permettrait de vérifier si vous aimez cette discipline. Peut-être que vous n’êtes jamais passé à l’action parce que vous vous seriez senti obligé d’en faire régulièrement et qu’au lieu de vous sentir coupable vous avez préféré ne rien entreprendre. Vous seul pouvez découvrir la peur qui vous permet d’aller au bout de votre désir de faire du yoga. 

Quelles que soient les raisons pour lesquelles vous avez adopté le yoga, que ce soit pour ses bienfaits physiques ou psychologiques, assurez-vous qu’au bout du compte vous vous sentez mieux et que vous en retirez de l’énergie.  C’est ce qui est important. 

Avec amour,

Lise Bourbeau

Pour une démarche intérieure plus en profondeur, nous vous suggérons les articles suivants :

infolettre.JPGAbonnez-vous à notre infolettre mensuelle afin de recevoir d’autres articles tout aussi intéressants!

Être bien, ça s'apprend