(001) 450-431-5336
1-800-361-3834
01 76 66 07 55

Le problème de solitude s'aggrave d'année en année

annonce_EB_siteweb_2015_3.jpgEn effet, il est surprenant de constater ce fait alors que nous vivons à une époque où les distances sont de plus en plus réduites et que l’information devient toujours plus accessible à travers les téléphones mobiles et l’internet. Tout ça devrait rapprocher les gens mais hélas, ce n’est pas ce qui se passe. Le phénomène de solitude est vécu à son maximum dans les grandes villes. Plus nous vivons rassemblés en grand nombre et plus il y a risque de souffrir de solitude. 

Les gens peuvent marcher dans la foule pendant des heures sans rencontrer un seul visage connu. Ils rentrent chez eux sans être accueillis par personne, passent toutes leurs soirées seuls, sans communiquer avec personne. Voilà ce que vivent des milliers de personnes dans les villes. De plus, les gens vont d’un travail à l’autre, déménagent d’une ville à l’autre, ce qui augmente le problème d’isolement qui fait souffrir de solitude. 

Cependant, ces deux derniers mots ne vont pas nécessairement ensemble. Chacun de nous a besoin de moments d’isolement. Lorsque nous faisons le choix de nous mettre à l’écart, de nous séparer des autres, nous le vivons dans l’harmonie. D’un autre côté, une personne peut souffrir de solitude tout en étant entourée de gens, d’une famille, de collègues de travail. 

D’où vient le sentiment de solitude qui nous rend anxieux ou tristes? De nos blessures de rejet et/ou d’abandon. Si vous vous reconnaissez comme une personne qui souffre de solitude, la première décision à prendre est celle de vous prendre en main.  Aucune personne ne peut arrêter ce genre de souffrance pour une autre. D’ailleurs, il est très difficile de savoir qui souffre de solitude, car plusieurs n’osent pas en parler, comme si c’était honteux et la grande majorité n’en sont même pas conscients. 

Êtes-vous du genre à…

... vous étourdir dans toutes sortes d’activités et sentir un vide quand vous vous retrouvez seul chez vous?

... dire à tous que vous aimez être seul et que vous n’avez besoin de personne pour être heureux?

... attendre que les autres viennent vous voir ou vous invitent en vivant de la frustration si vos attentes ne sont pas comblées?

... vous sentir inférieur, nul, non intéressant, face à vos proches?

... assister à une réunion de personnes en vous demandant ce que vous faites là et sauter sur la première occasion pour partir? 

Voilà certains des comportements adoptés par les gens souffrant de solitude. 

J’ai remarqué, parmi les personnes qui m’ont partagé leur difficulté à vivre de la solitude, que la majorité s’étaient coupés de leur famille. Ils se trouvent toutes sortes de raison pour ne plus la voir.  Voilà donc le moyen par excellence pour vous sortir de ce problème : renouer avec votre famille. Vous l’avez choisie avant de naître et il est temps que vous réalisiez que vous avez beaucoup à apprendre avec eux. Même si vous ne pouvez le faire maintenant, seulement le fait de prendre la décision d’y arriver vous donnera un nouveau but qui vous aidera dès le début. ÉCOUTE TON CORPS vous offre plusieurs outils de réconciliation qui ont fait leurs preuves avec des milliers de personnes. Pourquoi ne pas en profiter? 

Pour ceux, plus rares, qui n’ont aucune famille (parents, frères, sœurs, oncles, tantes, cousins, neveux, nièces) vous pouvez décider de vous créer une nouvelle famille avec de nouveaux amis. Ceux-ci n’apparaîtront pas à votre porte comme par magie. Si vous joignez par exemple un groupe de rencontre, aussitôt que vous connaissez une nouvelle personne avec qui vous sentez certaines affinités, prenez votre courage à deux mains et demandez à cette personne si elle veut être votre amie. Le pire qui puisse arriver c’est que cette personne dise non. Vous n’aurez rien perdu, vous serez au même point qu’avant de faire votre demande. Sachez que cette personne ne dit pas non à vous. Elle dit non à  l’occasion de se faire un nouvel ami. 

Voilà une bonne résolution à prendre pour cette nouvelle année qui commence. Je profite de cet article pour vous souhaiter à tous une année 2012 remplie de merveilleuses surprises pour vous. Mais n’oubliez pas… pour récolter, nous devons semer.

Avec amour,

Lise Bourbeau

Pour une démarche intérieure plus en profondeur, nous vous suggérons les articles suivants :

infolettre.JPGAbonnez-vous à notre infolettre mensuelle afin de recevoir d’autres articles tout aussi intéressants!

Être bien, ça s'apprend