(001) 450-431-5336
1-800-361-3834
01 76 66 07 55

Les besoins du corps sprirituel

annonce_EB_siteweb_2015_3.jpgJusqu'à présent, nous avons vu ensemble les besoins des corps physique, émotionnel et mental.

Vous vous demandez sûrement: "Quels sont les besoins du corps spirituel?". En réalité, ce que nous appelons le "corps" spirituel n'en est pas un car un corps appartient au monde matériel. Le terme est utilisé pour distinguer la partie matérielle de la partie spirituelle en nous.

Le corps spirituel n'a aucun besoin car il est un tout; il est déjà complet et parfait. Nous n'avons donc pas à le "nourrir" car seulement ce qui appartient au monde matériel a besoin de nourriture pour vivre.

Notre tâche consiste donc à reprendre contact avec ce tout. Nous avons à nous ressouvenir qu'il existe et c'est en nous conscientisant que cela peut se produire. Mais pour conscientiser véritablement, nous devons expérimenter dans le monde spirituel, c'est-à-dire le monde de l'amour.

Une personne peut évoluer beaucoup dans le monde matériel, c'est-à-dire dans les domaines physique et psychologique, sans toutefois être consciente de son être spirituel.

Mais que veut dire au juste "être spirituel"? Au long de mon cheminement, j'ai moi-même été exposée à différentes visions de la spiritualité. Voici les principales.

Certains croient qu'une personne est spirituelle lorsqu'elle:

  • appartient à une religion
  • assiste à la messe chaque semaine
  • prie beaucoup
  • est charitable, encourage les bonnes oeuvres
  • est médium ou clairvoyant
  • voit l'aura
  • fait partie d'un ordre religieux.

Que croyez-vous? En ce qui me concerne, chacune des descriptions plus haut, peut appartenir à une personne spirituelle ou non.

Ma définition personnelle est la suivante: une personne spirituelle est celle qui sait qu'elle est Dieu et qui sait que tout ce qui existe dans le plan matériel est aussi des manifestations de Dieu sous différentes formes.

Voici quelques critères qui permettent de différencier une personne spirituelle d'une personne strictement matérialiste.

  • Une personne spirituelle sait que Dieu est énergie et que la volonté de cette énergie est de prendre toutes sortes de formes afin de vivre des expériences dans l'amour. La personne matérialiste, pour sa part, croit que Dieu est un personnage à l'image d'un humain, qui vit de la peine ou de la joie et qui est là pour guetter tout le monde, les punir ou les récompenser.
  • Une personne spirituelle sait qu'elle est la seule créatrice de sa vie. Elle prend la responsabilité de tout ce qui lui arrive parce qu'elle sait que le hasard n'existe pas et que tout ce qui lui arrive est là pour l'aider à grandir davantage. La personne matérialiste croit plutôt que tout vient de l'extérieur; lorsqu'il lui arrive quelque chose d'agréable, elle se dit "chanceuse" et croit que c'est passager. Par contre, lorsqu'une expérience désagréable survient, elle se dit "malchanceuse" et en jette la faute sur quelqu'un d'autre ou blâme une situation extérieure à elle.
  • Elle sait de plus que Dieu, étant pur amour, ne juge jamais l'humain dans son choix. Dieu lui permet de s'éloigner de l'amour car Il sait que l'humain apprendra avec les conséquences.
  • La personne spirituelle sait qu'elle a plein pouvoir sur sa façon de penser, d'agir ou de réagir dans son monde matériel et que tout ce qu'elle récolte est le résultat de ses choix intérieurs. La personne matérialiste croit très souvent qu'elle n'a pas le choix: elle doit endurer certaines personnes, situations, maladies ou la société en général.
  • La personne spirituelle sait qu'au niveau spirituel elle n'a pas de choix: elle doit retourner à la lumière originelle et chaque incarnation la rapproche davantage de ce but ultime. La personne matérialiste croit qu'il n'existe que ce qu'elle perçoit par ses sens et que la vie se termine lorsque son corps physique meurt. Elle ne croit pas qu'il y a une volonté supérieure qui dirige le grand tout. Elle croit plutôt au hasard, à la chance et à la malchance.
  • La personne spirituelle se dirige de plus en plus vers l'illimité. Elle croit en sa grande puissance intérieure et se dépasse régulièrement. Elle reconnaît ses limites du moment présent mais ne se laisse pas arrêter pour autant parce qu'elle sait que tout ce qui vit est en mouvement et que les limitations du monde matériel sont temporaires. La personne matérialiste se croit souvent incapable, limitée et se remet difficilement d'un échec. Elle envie plutôt ceux qui osent plus qu'elle car elle ne croit pas assez à sa puissance intérieure.
  • Sachant que tout bouge toujours, la personne spirituelle ne s'attache à rien dans le monde matériel. Elle sait qu'elle ne possède rien ni personne, que tous les biens et personnes qui l'entourent ne sont là que pour l'aider à grandir, à reprendre contact avec Dieu et avec l'amour. La personne matérialiste, pour sa part, est possessive et croit que ce qui l'entoure lui appartient. Elle a peur de perdre ses possessions et lorsque quelque chose ou quelqu'un disparaît de sa vie, elle éprouve alors une sensation de manque mélangée à de la colère et à du ressentiment.

Au sujet du détachement, il est important de réaliser que "détachement" n'est pas synonyme de "renoncement". Certaines personnes croient qu'en renonçant à tout bien matériel, elles seront plus spirituelles. Le seul moyen pour savoir si vous vivez dans le détachement consiste à vivre l'expérience d'avoir des biens ou de l'argent et de vérifier votre degré d'attachement. Si cela ne vous crée aucunement la peur de les perdre et que vous demeurez en harmonie intérieure devant la possibilité de perdre ces biens, vous avez développé la capacité de vivre dans le détachement. Si, plus tard, vous choisissez une vie de renoncement, cela se fera davantage dans l'harmonie et le détachement véritable.

Voilà donc plusieurs moyens pour vous aider à reprendre contact avec votre être spirituel. Plus vous vous dirigerez vers votre lumière intérieure, plus vous éprouverez le bonheur de découvrir Dieu partout, dans tout ce qui vit. Vous aurez de plus en plus de plaisir à utiliser votre monde matériel pour vous aider à voir Dieu partout. Par contre, n'oubliez pas que lorsque vous vivrez des peurs ou des problèmes vous semblant injustes ou insurmontables, ce sera simplement pour vous aider à devenir conscient que vous aviez oublié Dieu. Heureusement, plus vous vivrez dans la lumière et moins ces moments de peur se manifesteront dans votre vie. Ils deviendront de plus en plus espacés et dureront de moins en moins longtemps.

Avec amour,

Lise Bourbeau

Consultez aussi la suite...

Pour une démarche intérieure plus en profondeur, nous vous suggérons les articles suivants :

infolettre.JPGAbonnez-vous à notre infolettre mensuelle afin de recevoir d’autres articles tout aussi intéressants!

Être bien, ça s'apprend