(001) 450-431-5336
1-800-361-3834
01 76 66 07 55

Vous avez plus de volonté que vous ne le croyez

Banniere300x250ETCmars2014.jpgJ’ai décidé d’écrire à ce sujet parce que j’entends souvent les gens se demander pourquoi ils n’ont pas de volonté, pourquoi ils ont de la difficulté à se décider, à passer à l’action, que ce soit au niveau professionnel ou personnel. 

Commençons par comprendre ce que signifie « avoir de la volonté ». C’est être capable de déterminer ce que nous voulons et de passer à l’action en fonction de ce « Je veux ». C’est oser se demander « Qu’est-ce que je veux vraiment pour moi? » sans avoir peur ni se sentir coupable. 

Faites-vous partie de ceux qui disent : 

  • Je sais ce que je veux mais je me remets sans cesse en question et, au final, je ne fais rien.
  • Je sais ce que je veux mais je ne sais pas par quoi commencer pour l’obtenir.
  • Comment savoir ce que je veux vraiment? Je ne trouve jamais de réponse.
  • Je trouve qu’il est égoïste de penser seulement à soi. On ne peut pas toujours avoir ce qu’on veut dans la vie.
  • Que dois-je faire quand je veux quelque chose qui ne plaît pas à mon partenaire ou à ma famille?
  • Que dois-je faire si j’agis en fonction de ce que je veux pour ensuite m’apercevoir que j’ai fait une erreur? 

Quand vous dites « Je veux », il y a beaucoup plus d’énergie de manifestation qui émane de vous que lorsque vous dites « J’aimerais » ou « Je voudrais ». Toute expression au conditionnel indique une peur. Pouvez-vous sentir la différence entre les phrases suivantes? 

  • J’aimerais tellement avoir une maison à la campagne un jour et Je veux avoir une maison à la campagne un jour.
  • Ce serait tellement agréable de trouver un partenaire compatible avec moi et Je veux trouver un partenaire compatible avec moi. 

On peut sous-entendre dans les phrases au conditionnel « Je désire, mais j’ai peur de … », alors que dans les deux autres phrases on peut davantage sentir le « Je décide ». 

Mais comment savoir si ce que vous voulez est vraiment bénéfique pour vous? Le meilleur moyen pour y parvenir est de vous demander comment vous vous sentez à l’idée de l’obtenir. Si vous êtes enthousiasmé spontanément (et non après réflexion), vous pouvez être assuré que ce que vous voulez répond à un besoin de votre être. De plus, si vous vous demandez «Réaliser mon désir m’aidera à ÊTRE quoi? », vous serez davantage certain de répondre à un besoin de votre être. 

Par exemple, si vous voulez un nouveau partenaire parce que vous avez peur de finir vos jours seul, ce n’est pas une bonne motivation. Par contre, si votre réponse est que vous voulez un nouveau partenaire pour vous aider à être plus chaleureux, plus calme, plus sûr de vous, plus comblé, plus responsable, plus généreux, etc., c’est que vous répondez à un de vos besoins. Mais peu importe votre réponse puisque l’important est que vous vous sentiez bien. Vous avez le droit d’être ce que vous voulez dans la vie car vous seul devez assumer les conséquences de vos choix. 

Quelles que soient les expériences que vous choisissez de vivre, sachez que c’est grâce à elles que vous apprenez et grandissez. Voilà pourquoi on ne fait jamais d’erreurs, seulement des expériences. Cependant, si vous vous culpabilisez suite à une expérience qui n’a pas répondu à vos attentes, cela vous empêchera de grandir et d’apprendre quelque chose de bénéfique pour vous. Il y a toujours une leçon à apprendre de chaque expérience, qu’elle soit agréable ou non. 

Cela dit, chacun d’entre nous éprouve de la difficulté à avoir de la volonté dans certains domaines. C’est en faisant de petites actions, peu importe lesquelles, qu’on la développe. Quand vous savez ce que vous voulez, passez à l’action aussitôt. Une action vous mènera à une autre. 

Si vous êtes perfectionniste et que vous n’acceptez pas de faire des erreurs, sachez que vous en faites autant que les gens autour de vous. Le fait d’être trop perfectionniste vous fait faire du déni, vous empêche de voir la réalité. Le perfectionniste essaie de se convaincre qu’il n’a pas fait d’erreur. S’il l’admet, il tentera de mettre la faute sur quelque chose ou quelqu’un d’autre. Mettez de côté votre ego qui veut vous faire croire qu’il existe des erreurs dans la vie. Osez risquer et vous dire que vous avez tout ce dont vous avez besoin pour faire face aux conséquences de la manifestation de ce que vous voulez. Si vous attendez de faire l’action PARFAITE, vous passerez rarement à l’action. En réalité, il n’y a rien de parfait ou d’imparfait dans ce monde. Ces mots n’ont de l’importance que pour ceux qui l’affirment. 

Soyez attentif aux peurs inconscientes. Les « Je veux » basés sur une peur – c’est-à-dire si vous avez peur de quelque chose pour vous ou pour quelqu’un d’autre si vous n’obtenez pas l’objet de votre désir – sous-entendent une mauvaise motivation. Par exemple, une femme qui veut avoir un enfant par peur de perdre son mari ou par peur de déplaire à ses parents qui désirent être grands-parents ne répond pas à un de ses besoins. Elle essaie plutôt de répondre au désir de quelqu’un d’autre. 

Il est important de vous rappeler qu’un désir ne répond pas toujours à un besoin. Un désir est relié au monde matériel (les plans physique, émotionnel et mental) tandis qu’un besoin est relié au plan spirituel. Un besoin vous aide à vivre l’expérience d’ÊTRE ce qui vous allume et vous fait vous sentir bien. 

Comment savoir si votre « Je veux » vient véritablement de votre cœur? En vérifiant la réaction de ceux qui vous entourent. Ils vous accepteront dans ce que vous voulez au même degré que vous vous acceptez. S’ils vous montrent du désaccord, vous jugent ou essaient de vous faire changer d’idée, cela indique que vous ne vous acceptez pas, que vous vous sentez coupable ou que ce que vous voulez est basé sur une peur. Vous avez donc besoin, dans ce cas, de vérifier ce que vous voulez véritablement. 

Quand il vous arrive de manquer de volonté – ce qui arrive à chacun de nous – il est important de ne pas tout abandonner. Acceptez seulement que vous n’avez pas eu la volonté nécessaire d’agir comme vous l’auriez voulu aujourd’hui mais que demain peut être totalement différent. Donnez-vous le droit d’avoir des hauts et des bas, des forces et des faiblesses. Plus vous vous acceptez dans ce que vous n’aimez pas de vous, plus vous vous transformerez rapidement, ce qui vous permettra de vous diriger vers ce que vous voulez. 

Comme la volonté est une faculté qui s’acquiert, notez toutes les fois où vous en avez eue plutôt que de noter celles où vous en avez manqué. 

Avec amour, 

Lise Bourbeau

Pour une démarche intérieure plus en profondeur, nous vous suggérons les articles suivants :

infolettre.JPGAbonnez-vous à notre infolettre mensuelle afin de recevoir d’autres articles tout aussi intéressants!

Être bien, ça s'apprend