(001) 450-431-5336
1-800-361-3834
01 76 66 07 55

Récoltons-nous toujours ce que nous semons ?

Banniere 300x250 Ecoute ton corps avril 2015.jpgJe me fais poser fréquemment cette question, car il se passe souvent des incidents dans notre vie où nous ne pouvons imaginer avoir semé la même chose que la récolte. La réponse à cette question est TOUJOURS OUI, car c'est une loi immuable qui gère cette récolte. Cette loi s'appelle la loi du retour ou la loi de CAUSE ET EFFET.

La raison pour laquelle beaucoup de gens s'interrogent sur la véracité de ce « toujours » est le fait qu'ils croient que la récolte leur revient par les mêmes actions. Voici donc l'élément primordial à ne pas oublier pour bien comprendre cette loi: elle agit en fonction de notre attitude (peurs, accusations, croyances, etc.) et non en fonction de nos actions.

Prenons l'exemple d'une maman qui a un fils qui ne veut plus la voir, encore moins lui parler. Cette maman vit beaucoup d'émotions et accuse son fils. Si on lui demandait ce qu'elle a bien pu semer, elle dirait sans doute qu'elle n'a jamais fait ça à personne dans sa vie. Selon les apparences, il est vrai qu'il semble difficile de comprendre ce qu'elle a semé. Dans ce cas, elle doit regarder ce qu'elle accuse l'autre d'ÊTRE. Trouve-t-elle son fils ingrat, entêté, orgueilleux, égoïste ? Elle récolte donc une personne dans sa vie avec, selon elle, un comportement ingrat, entêté, orgueilleux et égoïste. Pour savoir ce qu'elle a semé, elle doit s'intérioriser et se demander ce qui a pu se passer entre elle et son fils où elle s'est accusée ou jugée de la même chose. Ce n'est pas toujours avec la même personne, mais il est bon de vérifier là en premier. Par exemple, elle aurait pu se juger de la même chose dans une situation qu'elle a vécue avec son père.

Lorsqu'elle trouve la situation qui aurait pu provoquer ce genre de jugement de la part de son fils, elle doit regarder quelle a été son intention à ce moment-là. Il y a de fortes chances qu'elle découvre que son intention n'était pas de nuire à l'autre. Elle voulait peut-être le protéger ou vouloir lui donner une leçon afin qu'il change pour le mieux ou elle exprimait tout simplement ses propres limites à elle. En prenant conscience de sa propre intention, elle arrivera à s'accepter dans cette situation, donc accepter l'autre également.

Si elle ne peut trouver une situation où son fils aurait pu la juger ou l'accuser de la même chose, le seul moyen pour le savoir sera de vérifier avec lui. On sait qu'il ne veut plus lui parler, mais si elle l'appelle ou si elle lui écrit en lui disant qu'elle est en train de faire un travail sur elle afin de découvrir ce qu'elle a semé, il sera beaucoup plus ouvert à la rencontrer ou à lui parler. L'élément le plus important pour que cela se produise est qu'il ne doit sentir aucune accusation de la part de sa mère. Il doit sentir qu'elle prend entièrement sa responsabilité et qu'elle sait maintenant que la situation difficile entre eux deux ne vient pas de lui, mais bien d'une récolte de quelque chose qu'elle a semé.

La récolte est plus facile à découvrir lorsque la situation difficile se passe avec une autre personne. Les situations où nous récoltons quelque chose de désagréable et qui n'impliquent pas une autre personne directement demandent un plus grand travail d'intériorisation.

Prenons l'exemple de monsieur qui a été très à l'aise financièrement depuis de nombreuses années et qui se retrouve au bord de la faillite. Pour découvrir ce qu'il a semé, il doit prendre conscience de ce qu'il a mis en mouvement pour s'attirer cela. Avait-il peur d'être pauvre ? A-t-il tout fait pour réussir dans le seul et unique but de ne pas se faire juger par les autres ? Se valorisait-il seulement par son argent ? On peut constater par cet exemple que sa motivation première était de ne pas être pauvre et/ou de ne pas être jugé par les autres. Comme le subconscient ne prend pas en considération les mots négatifs et se fie seulement aux images qui viennent avec nos pensées, nos croyances, nos actions, voilà la raison pour laquelle nous finissons par récolter ce que nous avons semé en nous.

Pourquoi devons-nous toujours récolter ainsi ? Parce qu'afin de vivre dans le bonheur total et la paix intérieure, nous devons arriver un jour à vivre toutes les situations dans l'amour, c'est-à-dire dans l'acceptation sans aucun jugement de bien ni de mal. Arriver un jour à reconnaître que tout est expérience et que nous devons apprendre à faire le tri parmi toutes ces expériences pour découvrir ce qui est le plus intelligent pour nous-même.

Notre Dieu intérieur est d'une intelligence parfaite. Il ne veut pas nous punir, il veut simplement nous aider à devenir conscient de tout ce que nous n'avons pas encore accepté de nous-même. Nous le récoltons donc sous forme d'expériences difficiles et aussitôt que nous nous acceptons et que nous acceptons l'autre, même si ce genre d'expérience revenait, elle ne serait plus vécue de la même façon.

Dans les deux exemples cités plus haut, la maman ne s'acceptait pas en tant que personne entêtée, orgueilleuse, ingrate et égoïste. S'accepter veut dire se donner le droit d'être ce que nous sommes à chaque instant en considérant que nous sommes humains avec des limites. Ce n'est qu'ainsi qu'elle arrivera à ce qu'elle préfère être. Dans le deuxième exemple, cet homme ne se donnait pas le droit d'être pauvre et ne reconnaissait pas sa propre valeur au-delà de l'argent. Ce genre d'homme a la même difficulté à accepter ces traits de caractère chez les autres.

Lorsque vous récoltez une situation qui vous fait souffrir énormément et que la semence est difficile à trouver, il est fort probable que ça vienne d'une autre vie. Le meilleur moyen de retrouver l'harmonie est d'accepter la situation et vous accepter dans ce que vous vivez.

En conclusion, sachons que la récolte est toujours pour nous aider à devenir conscient de ce qui se passe au plus profond de nous et de savoir si ces façons d'être sont acceptées ou non. Vous aurez l'agréable surprise de découvrir qu'au fur et à mesure que vous vous accepterez, vous attirerez davantage tout ce qui vous apporte bonheur et harmonie. La clé, c'est l'acceptation!

Avec amour,

Lise Bourbeau

Pour une démarche intérieure plus en profondeur, nous vous suggérons les articles suivants :

infolettre.JPGAbonnez-vous à notre infolettre mensuelle afin de recevoir d’autres articles tout aussi intéressants!

Être bien, ça s'apprend