(001) 450-431-5336
1-800-361-3834
01 76 66 07 55

Les besoins du corps mental

Annonce EB_300X250_fille_regard.jpgJusqu'à maintenant, nous avons vu ensemble l'importance de bien alimenter votre corps physique, énergétique et émotionnel et comment le faire.

Chacun de ces corps a besoin de nourriture pour être en bonne santé. Comme la plupart des gens ne sont pas conscients de cette importance, ils les nourrissent très peu ou très mal.

Comme le corps mental est le plus puissant des trois corps du plan matériel, il est très urgent de réaliser qu'en nourrissant mal ce corps, cela influence directement les deux autres.

Il est vrai qu'on ne peut faire un changement dans l'un de ces corps sans affecter les deux autres car ils sont intimement reliés. Par exemple, lorsque vous décidez de mieux nourrir votre corps physique, vous pouvez graduellement sentir des transformations s'opérer autant au plan émotionnel qu'au niveau du plan mental.

Par contre, lorsque le changement s'opère dans la dimension mentale, les transformations physiques et émotionnelles sont plus rapides et durables. D'ailleurs, notre corps mental est ce qui nous différencie des autres créatures vivant sur cette planète. Il nous permet de manifester dans le plan matériel le pouvoir créateur de notre Dieu intérieur. C'est pourquoi nous, les humains, dominons et influençons directement tout ce qui se passe sur la planète Terre, à partir du règne minéral en passant par le règne végétal et le règne animal.

Comme notre seule raison d'être est de vivre des expériences en tant qu'énergie divine vivant dans une enveloppe matérielle, nous avons besoin d'un corps mental pour penser, mémoriser, analyser, synthétiser et visualiser ce que nous voulons vivre comme expérience. Ensuite, nous avons besoin d'un corps émotionnel pour désirer, sentir ce que nous voulons, créant ainsi un aimant, une énergie magnétique autour de nous pour attirer les éléments nécessaires à la manifestation de ce désir. En dernier lieu, nous avons besoin d'un corps physique pour manifester physiquement l'expérience choisie consciemment ou inconsciemment.

En nourrissant bien notre corps mental, nous nous assurons de ne pas oublier que nous sommes des dieux créateurs incorporés dans la matière et que nous devons laisser notre énergie divine diriger notre vie. C'est ce que j'appelle être centré sur notre puissance divine.

Lorsque nous oublions notre DIEU intérieur et que nous laissons notre ego, c'est-à-dire le petit "moi" qui est une création de notre plan mental, diriger notre vie, nous sommes décentrés; nous nous éloignons de notre moment présent. Comment ? Le mental humain, étant composé de mémoires, nous ne pouvons faire autrement que de vivre dans le passé lorsque nous le laissons diriger notre vie.

Ce à quoi nous aspirons est l'utilisation de notre mémoire pour nous aider à mieux vivre notre moment présent et non l'inverse, c'est-à-dire bloquer la possibilité de goûter au moment présent à cause d'une mémoire douloureuse. Vous arrive-t-il souvent de vouloir faire quelque chose ou de désirer avoir quelque chose et de vous en empêcher après qu'une petite voix venant de votre mental vous avertisse de faire attention à cause d'une expérience dans le passé ? Si oui, vous ne faites que répéter le passé. Par après, vous vous en voulez car vous savez que vous avez donné votre pouvoir à cette mémoire et que vous avez ainsi bloqué le désir de vouloir revivre la même expérience sans peur.

Souvenez-vous que tout ce que vous avez enregistré dans votre mémoire est votre perception des différentes expériences du passé. Cette perception est rarement semblable à la réalité de l'expérience. Il est reconnu que plusieurs témoins d'un même accident, lorsque questionnés quelques minutes plus tard, ont tous une version différente des faits. Cela prouve bien que nous enregistrons les faits à travers nos croyances, nos peurs, notre éducation, c'est-à-dire à travers nos filtres humains.

Le mental a été créé pour être au service de l'être humain et non pour le diriger. Vous laisser diriger par lui est aussi illogique que de croire qu'une autre personne peut savoir quand vous avez faim et ce dont votre corps physique a besoin sans que vous le lui disiez.

Voici donc quelques moyens suggérés pour bien nourrir votre dimension mentale, ce qui vous aidera à demeurer ouvert au mental supérieur, c'est-à-dire au monde de l'intelligence (mental supérieur) plutôt qu'à celui de l'intellectuence (le mental inférieur), permettant ainsi à votre être spirituel de diriger votre vie dans le monde matériel.

Raison d'être :

En étant conscient de votre raison d'être ici sur cette planète, vous ne pouvez que vous diriger vers un monde meilleur. Cependant, ne confondez pas "raison d'être" avec un but. Avoir un but nourrit votre corps émotionnel; et c'est quelque chose de vérifiable, quantifiable, mesurable. Il relève des domaines du avoir et du faire.

Qu'elle est votre raison d'être ? Ne cherchez plus. Selon moi, nous avons tous la même raison d'être sur cette planète : celle de vivre des expériences matérielles (physique, émotionnel et mental) tout en se souvenant que nous sommes Dieu, des êtres de lumière. Ce qui diffère d'une personne à l'autre sont les moyens utilisés pour y arriver. Par contre, le moyen par excellence enseigné dans toutes les philosophies est l'amour inconditionnel.

En joignant votre raison d'être à votre quotidien, que ce soit en tant que mère de famille, qu'employé d'usine, patron d'entreprise, secrétaire, mendiant, chômeur, prisonnier, malade, psychologue, enfant, adulte, etc., il vous sera beaucoup plus facile d'accepter une situation et de la vivre dans l'amour. Sinon, souvenez-vous que toute expérience non vécue dans l'amour véritable, c'est-à-dire dans l'acceptation de l'expérience, se répétera pour vous donner l'occasion d'apprendre à accepter. Alors, pourquoi ne pas décider dès maintenant d'utiliser toutes vos expériences de vie à votre avantage pour vous aider à atteindre la paix intérieure plutôt que leur résister mentalement et de vous créer ainsi des peurs et un mal-être intérieur qui vous éloignent de votre raison d'être.

Respect :

Pour parvenir à cette paix, vous devez développer le respect de vous-même et des autres. Respecter veut dire accepter les différences, ne pas vous juger ou juger les autres en vous basant sur ce que vous avez appris, sur vos croyances mentales.

Respecter, c'est se donner le droit ainsi qu'aux autres d'avoir des faiblesses, des limites, des peurs; c'est s'accepter en tant qu'humain en sachant que nous nous dirigeons tous vers le divin, chacun à sa façon et à son rythme.

Respecter, c'est ne pas profiter d'une situation d'autorité (parent, patron, professeur, médecin, politicien, policier, militaire, etc) pour abuser des autres ou pour imposer ses croyances et désirs aux autres.

Se respecter, c'est s'aimer assez pour prendre le temps d'écouter ses vrais besoins et de faire respecter son espace vital tout en respectant celui des autres.

Intégrité :

Pour développer votre intégrité, vous devez vous respecter. Une personne intègre émane le respect. Elle ne se sent bien que dans l'honnêteté absolue. Elle est incorruptible. Elle ne se laisse pas influencer par les croyances populaires telle que: "C'est permis, tout le monde le fait."

Une personne intègre est honnête partout : les heures de travail, les promesses faites à ses proches, envers elle-même. Elle agit, pense et parle en fonction de ses valeurs profondes. Autant un physicien ne se fera pas acheter pour fausser ses découvertes scientifiques, autant l'homme d'affaires ne se laissera pas influencer pour fausser la déclaration de ses revenus. De plus, un étudiant intègre ne sera pas tenté de tricher pour avoir un meilleur résultat scolaire et la mère de famille ne dérogera pas à ses valeurs pour éviter que l'un de ses enfants perde la face ou pour sauver les apparences.

Sécurité :

La sécurité véritable qui nourrit bien le corps mental est la tranquillité d'esprit qui vient de la pensée qu'il n'y a aucun danger à redouter. En développant cette sécurité, vous aidez énormément à apaiser le degré d'inquiétude mentale. De plus, vous utilisez votre force mentale pour vous rappeler que vous avez tout en vous pour trouver une solution à tout problème ou obstacle.

Assurez-vous de ne pas être de ceux qui croient que la sécurité vient de l'extérieur. Vous sentez-vous plus en sécurité lorsque vous avez un surplus d'argent ? Lorsque vous avez un conjoint qui vous aide financièrement ? Lorsque vous avez un travail qui vous semble permanent ? Lorsqu'il y a toujours quelqu'un qui règle tout pour vous ? Si oui, tout ceci contribue à maintenir un faux sentiment de sécurité. C'est plutôt une tentative de tranquiliser votre insécurité. Vous pouvez aimer recevoir de l'aide extérieure mais si vous en dépendez pour vous sentir bien, c'est que vous avez perdu le contact avec votre grande capacité de créer vous-même votre vie.

Individualité :

Il est certain qu'en nourrissant bien votre corps mental avec les moyens mentionnés précédemment, vous deviendrez plus conscient de qui vous êtes véritablement. Savez-vous qui vous êtes ou vous laissez-vous influencer par ce que les autres attendent de vous ? Si oui, au lieu de développer votre individualité, vous affichez plusieurs personnalités seulement pour plaire aux autres ou pour être aimé. Il se peut aussi que vous ayez développé certaines personnalités pour résister à l'un de vos parents en vous forçant pour être une personne différente de lui. Dans un cas comme dans l'autre, vous n'êtes pas vous-même. Tant et aussi longtemps que vous ne vous permettez pas d'être vous-même, c'est-à-dire vous donner le droit d'être différent, d'avoir des peurs, des faiblesses, des limites, des désirs, des croyances différentes des autres, vous vous sentirez pris dans un moule, dans un masque. En vous le permettant, vous vous ouvrez ainsi à mieux connaître la direction de votre plan de vie et de mieux le suivre dans la joie et l'acceptation.

Guidage :

Un autre moyen pour que votre corps mental se sente bien nourri est de savoir que vous pouvez guider les autres. C'est un besoin du plan mental de l'être humain qui a souvent comme effet qu'il ne se mêle pas de ses affaires. Nous voulons tous guider mais nous avons grand intérêt à apprendre comment le faire.

Vous pouvez débuter en vérifiant votre capacité de vous laisser guider. Acceptez-vous facilement l'idée que les autres veulent votre bien lorsqu'ils vous guident ou vous conseillent ? Appréciez-vous vous faire guider sans pour autant en dépendre ? Si oui, alors, vous êtes sûrement un bon guide pour les autres. Par contre, si vous croyez qu'ils ne devraient pas le faire parce que vous avez l'impression qu'ils veulent vous obliger à quelque chose et qu'ils ont des attentes, vous préférez sûrement tout faire seul et vous ne vous permettez pas de demander de l'aide. Ce faisant, vous n'êtes pas en position d'aider les autres. Pourquoi ? Parce que vous avez aussi des attentes lorsque vous guidez. Souvenez-vous qu'un vrai guide n'a pas d'attentes. Vous pouvez souhaiter aider les autres mais en autant qu'ils le veulent bien. Vous ne devez pas vous sentir lésé si la personne que vous guidez choisit de ne pas vous écouter. Elle seule a le pouvoir de décision en ce qui concerne sa vie.

Apprenez à guider pour le seul plaisir de mettre votre expérience et vos connaissances au service des autres, sans attentes. Vous constaterez qu'à chaque fois que vous guidez ou conseillez les autres, de cette façon, vous apprenez quelque chose d'utile pour vous-même. Voilà votre récompense.

Vérité :

Voici le plus important besoin du corps mental: l'expression de la vérité.

Comment pouvez-vous savoir si vous êtes vrai ? Lorsque ce que vous pensez et ressentez est cohérent avec ce que vous dites et ce que vous faites.

Lorsqu'on vous demande votre opinion, pouvez-vous répondre selon ce que vous pensez ? Ou vous trouvez-vous toutes sortes d'excuses pour ne pas être vrai tel que : "Je ne veux pas blesser l'autre.", "Ce n'est pas de ses affaires.", "J'ai peur de sa réaction.", "J'ai peur de me faire rejeter ou disputer ou blâmer.", "Ces choses-là ne se disent pas.", "Ce n'est pas poli.", etc, etc.

Être vrai ne signifie pas que vous devez tout dire aux autres mais souvenez-vous que lorsque vous ouvrez la bouche pour parler, il n'y a pas d'excuses pour ne pas dire la vérité. Lorsque vous avez trop peur pour la dire, être vrai consiste à reconnaître cette peur et d'oser l'exprimer à l'autre ainsi : "J'aime mieux ne pas répondre à cette question car j'ai peur de te dire la vérité." Je vous assure que l'autre personne vous respectera beaucoup plus que si vous répondez ce que vous croyez que l'autre veut bien entendre.

Quand vous n'êtes pas vrai, l'autre personne ne saura peut-être pas consciemment que vous avez menti mais elle le sentira par ses corps subtils qui captent la poussière mentale laissée par le mensonge. Cette poussière a pour effet de créer un malaise entre vous deux et lorsque vous mentez plusieurs fois à la même personne, le malaise grossit et peut affecter sérieusement votre relation.

Il est important de vous pratiquer à être vrai avec les autres car c'est ainsi que vous découvrirez votre capacité d'être vrai avec vous-même. Si vous vous mentez sans cesse, il va de soi que votre corps mental ne peut pas vous aider à manifester vos besoins, ce qui est pourtant son plus grand rôle.

Pour conclure, plus vous nourrissez bien votre corps mental, plus il sera à votre service. De plus, il est celui qui peut, plus que tout autre chose, vous aider à prendre contact avec votre mental supérieur, avec l'intelligence.

Lorsque l'intelligence dirigera votre vie plutôt que votre mental inférieur, vous commencerez à réaliser ce que veut dire "être au paradis sur Terre."

Avec amour,

Lise Bourbeau

Consultez aussi la suite...

Pour une démarche intérieure plus en profondeur, nous vous suggérons les articles suivants :

infolettre.JPGAbonnez-vous à notre infolettre mensuelle afin de recevoir d’autres articles tout aussi intéressants!

Être bien, ça s'apprend