(001) 450-431-5336
1-800-361-3834
01 76 66 07 55

Il est de plus en plus difficile de se déconnecter de la technologie et de se connecter à soi-même

Annonce EB_300X250_fille_quai.jpgSelon une étude récente, un utilisateur de téléphone intelligent vérifie son appareil six fois par heure. Et vous, êtes-vous dépendant de vos appareils – téléphone, tablette, ordinateur, télévision? Pouvez-vous en début de journée attendre au moins une heure avant d’en allumer un? 

Arrivez-vous à être vraiment présent aux autres sans jeter un coup d’œil à un écran? La première fois que j’ai vu un couple au restaurant qui se parlait tout en textant, je suis presque tombée de ma chaise. Depuis, je vois cela partout. Le papa, la maman, les deux enfants assis au restaurant et chacun a le nez dans son téléphone. 

En plus, nous sommes bombardés, à notre insu, par de multiples ondes nocives : radio, télévision, WiFi, téléphones portables, Bluetooth, antennes relais, compteurs électriques, lampes infrarouges (chauffage), satellites, etc. Et il ne cesse de s’en rajouter. Saviez-vous que l’atmosphère d’une ville est désormais appelée technosphère

Maintenant, faisons la comparaison avec la connexion à vous-même. Pouvez-vous sincèrement dire que vous prenez le temps, au moins six fois par heure, de vous connecter à vous-même pour savoir ce que vous ressentez et si ce que vous pensez, faites ou dites va dans la même direction que ce que vous voulez? 

Pour contrecarrer toutes ces ondes nocives, que faites-vous? Si la réponse est rien, vous devez certainement être un peu plus stressé, anxieux et émotif d’année en année. 

J’ai quelques suggestions à vous faire. 

  • Prenez le temps chaque matin, ne serait-ce que 15 minutes, de méditer dès votre réveil ou de faire une petite marche méditative. Ensuite, prenez une douche, habillez-vous et prenez le petit déjeuner sans allumer la télévision ni un quelconque appareil, incluant votre téléphone, pendant au moins une heure après le lever. La douche peut vous aider en imaginant l’eau qui coule le long de votre corps et vous libère des effets des ondes accumulées.
  • Trouver un moment dans la journée où vous pouvez vous asseoir seul dans un endroit silencieux pendant 10 à 15 minutes.
  • Prenez le temps de déconnecter durant vos journées de congé et durant vos vacances. Préparez un message disant que vous êtes en congé ou si cela vous semble impossible, vous pourriez dire que vous prenez vos messages à 10 h et à 19 h par exemple. Qui dit que vous devez être disponible au moment où quelqu’un veut vous parler? Les gens vous respecteront davantage quand vous serez capable de vous respecter vous-même. Qui mène votre vie, vous ou les autres? J’entends de plus en plus les gens se plaindre qu’ils n’ont jamais un moment à eux, qu’ils sont sollicités sans cesse par le téléphone, les textos, internet, Facebook, etc. Les autres vont aussi loin que vous les laissez faire. 
  • Chaque fois que vous quittez la maison, prenez le temps avant de partir d’évaluer les conséquences à apporter votre tablette ou votre ordinateur et les avantages à ne pas les apporter. Ceci vous prendra cinq minutes au plus et ce sera du temps d’amour pour vous-même. Vous constaterez que très souvent, vous pouvez vous en passer et vous vous sentirez plus reposé à votre retour. 
  • Quand vous êtes en présence d’autres personnes, souvenez-vous qu’aussitôt que vous êtes occupé à lire vos messages ou à texter, votre entourage sait que vous n’êtes pas présent à eux. Ils sauteront rapidement à la conclusion qu’ils ne sont pas assez intéressants pour vous. C’est un manque de considération. Pourquoi ne pas revenir à vos anciennes habitudes – avant l’usage de toute cette technologie – d’être attentif à où vous êtes et avec qui vous êtes. Voilà un excellent moyen pour améliorer vos relations. 

Vous sentez-vous assez courageux pour faire un régime de Facebook, Twitter, Instagram ou Snapchat un jour sur sept par exemple? C’est le seul moyen de vous rendre compte de votre degré de dépendance actuel. La grande dépendance à la technologie est comme toute autre sorte de dépendance (tabac, alcool, jeu, sucre, boissons…) Je vous rappelle que :

  • le degré de dépendance à toute substance ou appareil indique le degré de dépendance à d’autres personnes ;
  • le degré de dépendance aux autres indique le degré de manque d’amour de soi. 

Cherchant à compenser le manque d’amour que vous vous portez, vous recherchez l’amour des autres. Vous voulez donc sans cesse vous faire aimer, vous cherchez des preuves d’amour telles que des réponses à vos textes, des commentaires à vos publications, etc. Hélas, aucune dépendance ne peut arriver à remplacer l’amour de soi. Ce n’est qu’une illusion. Vous ne pouvez recevoir des autres que ce que vous vous donnez vous-même. 

Plus vous apprendrez à vous aimer, à écouter vos vrais besoins, plus vous serez porté à vous protéger le plus possible de la pollution technologique. La grande énergie d’amour et de lumière qui se dégagera de vous agira alors comme une protection naturelle contre les ondes nocives, tout comme elle vous protège d’être affecté par le négativisme de votre entourage. 

Avec amour, 

Lise Bourbeau 

Voici des suggestions pour entreprendre une démarche intérieure plus en profondeur sur le sujet de cet article : 

infolettre.JPGAbonnez-vous à notre infolettre mensuelle afin de recevoir d’autres articles tout aussi intéressants!

Être bien, ça s'apprend