(001) 450-431-5336
1-800-361-3834
01 76 66 07 55

Donner ne signifie pas nécessairement être généreux

Annonce EB_300X250_couple_banc.jpgVous considérez-vous comme une personne généreuse? Sur quoi vous basez-vous pour affirmer que vous l’êtes ou non?

Être généreux, c’est donner sans compter ou plus qu’on n’est tenu de le faire. C’est aussi donner sans attente. En général, on considère qu’une personne est généreuse si elle donne des objets ou de son argent aux autres, de son temps, de ses conseils ou qu’elle s’implique au profit d’une œuvre de bienfaisance. Mais est-ce que tout ceci correspond à de la générosité ou plutôt à un moyen pour se faire aimer et être reconnu comme étant une bonne personne ou pour recevoir quelque chose en retour?

J’ai rencontré beaucoup de personnes qui se croyaient généreuses parce qu’elles étaient toujours au service des autres ou faisaient souvent des cadeaux à leur famille et à leurs amis. Ces personnes étaient très déçues lorsque les gens avec qui elles avaient été généreuses refusaient de les aider. Leurs attentes n’étaient pas comblées.

Voici quelques mises en situation pour vous aider à vérifier si vous êtes une personne véritablement généreuse. Comment vivriez-vous le fait qu’un de vos proches ne souligne jamais votre anniversaire malgré le fait que vous lui donniez un cadeau d’anniversaire depuis quelques années? Cesseriez-vous de lui en offrir?

Imaginez maintenant que vous avez donné beaucoup de votre temps à une amie qui vivait une période très difficile. Vous n’aviez pas vraiment de temps à lui consacrer, mais vous avez tout de même fait des pieds et des mains pour en trouver. Un jour, vous demandez un service à cette amie, mais elle vous répond qu’elle n’a pas le temps en ce moment. Comment vivez-vous cela?

Le fait de vous poser ce genre de question vous aidera à déterminer si vous avez des attentes ou non lorsque vous donnez. Lorsque nous avons des attentes, nous ne donnons pas véritablement. Nous voulons plutôt échanger. Quand vous vous attendez à un retour, assurez-vous que c’est bien clair avec l’autre et prenez le temps de faire une entente entre vous.

Il n’y a rien de mal dans le fait de donner en ayant des attentes, en autant que les personnes impliquées en soient conscientes. À titre d’exemple, je connais une dame qui fait le ménage chez une amie parce que cette dernière travaille à temps plein, est mère monoparentale de deux enfants et qu’elle n’arrive pas à le faire. En échange, cette maman cuisine pour son amie qui déteste cuisiner. Ainsi, tout le monde est gagnant. Ça ne veut pas dire qu’elles sont généreuses. Elles ont tout simplement un arrangement qui leur convient.

Donner véritablement, c’est donner pour le plaisir de donner. Votre plaisir ne doit pas dépendre du plaisir de l’autre car il se peut qu’il ne soit pas entièrement partagé. Si c’est le cas, au lieu d’être déçu, devenez conscient qu’il est préférable de vérifier avec l’autre ce qui lui ferait vraiment plaisir.

Ceux qui disent aimer donner mais qui ont de la difficulté à recevoir ne sont pas de véritables donneurs. DONNER et RECEVOIR vont de pair. En effet, nous donnons au même degré que nous recevons et nous recevons au même degré que nous donnons. Lorsque vous prenez véritablement plaisir à donner, vous êtes alors en contact avec le plaisir que les autres ressentent lorsqu’ils vous donnent quelque chose.

Plus vous donnerez de cette façon, plus vous deviendrez une personne généreuse. Souvenez-vous que l’Univers est géré par la justice divine. Ainsi, nous savons au plus profond de nous que nous n’avons plus besoin d’avoir d’attentes car l’Univers s’occupe de nous. Nous n’avons qu’à demeurer en contact avec le plaisir de donner, sans nous inquiéter de la façon dont nous récolterons.

Avec amour,

Lise Bourbeau

Voici des suggestions pour entreprendre une démarche intérieure plus en profondeur sur le sujet de cet article : 

infolettre.JPGAbonnez-vous à notre infolettre mensuelle afin de recevoir d’autres articles tout aussi intéressants!

Être bien, ça s'apprend