(001) 450-431-5336
1-800-361-3834
01 76 66 07 55

Le destin et le Libre arbitre

Banniere_300x250_Ecoutetoncorps_oct_2014.jpgSelon le dictionnaire, le destin et le libre arbitre sont tout à fait à l'opposé l'un de l'autre.

Le destin est une puissance qui, selon certaines croyances, fixerait de façon irrévocable le cours des événements.

Le libre arbitre est une volonté libre, sans contraintes, ayant le pouvoir de décider, d'agir à sa guise.

Lequel des deux dirige l'humain ? Certains croient que c'est le destin et d'autres, le libre arbitre. Les deux sont vrais. Selon mes recherches et observations, j'en ai conclu que nous avons tous un destin tracé d'avance et le libre arbitre.

Au niveau matériel, c'est-à-dire aux plans physique, émotionnel et mental, le libre arbitre existe. Au niveau spirituel, il n'existe pas. Au niveau matériel, l'humain a la possibilité de vivre toutes les expériences qu'il veut, aussi longtemps qu'il le veut. Tandis qu'au niveau spirituel, il n'y a qu'une seule possibilité: retrouver sa voie vers la Source de toute lumière.

Nous sommes tous des manifestations de Dieu, des êtres de lumière, venus vivre des expériences dans la matière. Mais ayant trop descendu dans la matière, nous avons oublié qui nous étions véritablement.

Certaines grandes expériences dans notre vie ont été décidées avant de naître et peuvent être considérées comme étant le destin. En réalité, ces expériences sont choisies par l'âme dans le seul but de retourner à la lumière, à l'amour. L'âme sait avant de naître qu'elle a besoin de certaines expériences pour reprendre contact avec l'amour et pour voir Dieu davantage en elle-même et en ceux qui l'entourent.

Voici quelques exemples de décisions irrévocables, définitives :

  • Le lieu de naissance
  • Nos parents et leur environnement
  • Les forces et les faiblesses du corps
  • Un handicap physique, émotionnel ou mental
  • Le ou les enfants dont nous aurons besoin
  • Le ou les conjoints dont nous aurons besoin
  • Le ou les métiers dont nous aurons besoin

Certains incidents majeurs, comme un feu, une faillite, un certain voyage, etc.

Certaines expériences devront donc nous arriver, quoi que nous disions, faisions ou voulions. Ce qu'aucune personne ne sait d'avance, par contre, c'est comment elle réagira à ces expériences. Selon les lois divines, c'est l'amour qui doit régir le comportement humain.

Quand l'être humain réagit en choisissant l'amour et le pardon plutôt que le ressentiment et la haine, les expériences désagréables bien qu'inévitables sont plus faciles à vivre. Quand il résiste, ces mêmes expériences seront encore plus difficiles parce qu'en résistant, il tente d'échapper à son destin. Cette tentative est futile parce qu'il a besoin de cette expérience pour apprendre une leçon de vie dont il a besoin pour retourner à sa lumière.

Prenons l'exemple d'une personne qui choisit avant de naître d'avoir un gros corps pour apprendre à aimer une personne obèse afin de réaliser que Dieu est autant vivant dans les grosses personnes que les petites ! Pour y arriver, elle choisira un parent qui sera obèse ou qui fera sans cesse du contrôle pour ne pas l'être. C'est donc un parent qui a lui aussi besoin d'apprendre à accepter les grosses personnes. Si cette personne ne juge pas son parent et arrive à l'aimer inconditionnellement, elle pourra être très heureuse, même si elle-même a un corps plus gros que la moyenne. Elle saura que ce qui la fait évoluer, ce n'est pas la grosseur de son corps mais plutôt l'amour qu'elle portera à ce corps.

Malheureusement, la personne qui prend du poids a beaucoup de difficulté à s'accepter, et son entourage ne l'accepte pas plus. Il lui suggère toutes sortes de moyens pour maigrir qu'elle essaie sans résultat permanent. Ou elle résiste aux autres qui veulent la changer parce qu'elle sait au plus profond d'elle-même qu'elle est ici pour apprendre à s'accepter et que les autres ne font que lui refléter sa propre non-acceptation.

Le fait de ne pas s'accepter influence donc le genre de personnes qu'on rencontre, notre choix de carrière et peut aussi nous porter à développer certaines maladies.

Dans cet exemple, comme la décision de faire l'expérience de vivre avec un surplus de poids, selon les normes humaines, avait été prise avant de naître, cette décision détermine son destin. Cependant, cette personne a la possibilité de l'accepter ou non après sa naissance. Voilà son libre arbitre. Tout au long des diverses expériences qu'elle vit, cette personne a toujours la possibilité de changer la perception qu'elle a d'une grosse personne, si tel est son choix. Elle peut continuer à dire toute sa vie: "J'ai un problème de poids" ou décider: "Je suis une belle grosse personne. Je vais donc m'habiller et agir comme une personne qui se trouve belle".

Prenons maintenant l'exemple d'un homme qui fait faillite. Cette faillite fait partie de son plan de vie, de son destin. Suite à cette faillite, il peut choisir de s'accepter et d'accepter la situation pour en ressortir plus fort en apprenant grâce à cette expérience.

Il peut aussi utiliser son libre arbitre pour choisir d'en vouloir à la vie, à certaines des personnes impliquées, à l'économie, à lui-même et ne jamais accepter la situation. Il provoquera ainsi toute une série d'expériences subséquentes qui n'avaient pas été prévues dans son destin, comme par exemple une dépression, une séparation, ne plus oser entreprendre quoi que ce soit, se critiquer sans cesse, ne pas se trouver un autre travail intéressant, certaines maladies, etc.

On dit que le libre arbitre est le plus grand cadeau que l'humain ait reçu car aucune autre forme de vie sur la Terre a ce pouvoir. Mais c'est aussi le pire cadeau puisque la grande majorité ne l'utilise pas pour choisir l'harmonie, la compassion, le pardon, la tolérance des différences, etc.

Ceux qui se croient très libres et prennent toutes sortes de décisions contraires à l'amour se jouent de bien mauvais tours. Il leur arrive toutes sortes d'incidents pour les ramener dans la voie de l'amour, de la lumière. Leur Dieu intérieur les y incite constamment, qu'ils en soient conscients ou non. Personne ne peut être heureux avec un choix qui l'éloigne de Dieu. Comme tous et chacun aspirent au bonheur, nous vivons sans cesse des expériences pour nous ramener lorsqu'on se sert très souvent de son libre arbitre pour devenir l'esclave de ses sens, ses émotions, ses désirs, l'argent ou de son ego avec toutes ses croyances erronées. Il est grand temps de réaliser que la liberté du plan matériel n'est pas la vraie liberté.

Je vous suggère fortement d'utiliser votre libre arbitre pour vous pratiquer à devenir libre, c'est-à-dire ne plus dépendre de:

  • vos habitudes malsaines
  • vos émotions étouffantes
  • l'amour de vos parents
  • la gratitude de vos enfants
  • certains aliments et breuvages
  • vos croyances inutiles
  • vos compulsions

La vraie liberté vient avec l'amour, le calme, le lâcher prise, arrêter de vouloir tout contrôler, le détachement du matériel, la joie du travail et l'entraide, vouloir donner plus que recevoir, ne plus vouloir léser quelqu'un, le désir de s'élever vers le beau, le bien, le vrai, la justice et le respect de chacun.

Avec amour,

Lise Bourbeau

Pour une démarche intérieure plus en profondeur, nous vous suggérons les articles suivants :

infolettre.JPGAbonnez-vous à notre infolettre mensuelle afin de recevoir d’autres articles tout aussi intéressants!

Être bien, ça s'apprend