(001) 450-431-5336
1-800-361-3834
01 76 66 07 55

Avez-vous vraiment des problèmes?

Annonce EB_300X250_fille_regard.jpgJe crois sincèrement depuis longtemps que si le mot problème n'avait jamais existé dans le vocabulaire français, beaucoup de difficultés auraient été évitées. Je préfère de beaucoup utiliser le mot "expérience". Révisons ensemble la définition que le dictionnaire donne de ces deux mots:

Problème : Difficulté qu'il faut résoudre pour obtenir un résultat; situation instable ou dangereuse qui exige une décision.

Expérience : Épreuve considérée comme un élargissement ou un enrichissement de la connaissance, du savoir, des aptitudes.

N'êtes-vous pas d'accord avec moi que le deuxième terme est de beaucoup préférable au premier?

Je suis d'accord avec vous que ce qui vous arrive vous semble réellement au premier abord être un problème et voici quelques-uns des problèmes dont j'entends parler régulièrement autour de moi:

  • "J'ai un problème d'argent"
  • "J'ai un problème de communication"
  • "J'ai un problème à me trouver un conjoint"
  • "J'ai un problème avec mon fils ou j'ai un enfant problème"
  • "J'ai un problème de poids"
  • "J'ai un problème de santé"
  • "J'ai des problèmes dans ma vie de couple"
  • J'ai un problème à me trouver un emploi"

eureka.jpgMaintenant, comment pouvons-nous transformer ces problèmes en expériences? En tout premier lieu, vous devez accepter que tout ce qui arrive dans votre vie est votre propre création. En général, vous ne créez pas ces problèmes d'une façon consciente, je ne crois pas que l'humain soit aussi masochiste que cela, mais il nous arrive toujours ce à quoi nous croyons et de là vient l'expression: "La pensée crée". Vos pensées sont toujours déterminées par vos croyances, alors lorsqu'il vous arrive quelque chose dans votre vie qui ne vous plaît pas et qui est contraire à ce que vous voulez, il est clair que vous entretenez une croyance qui est contraire à vos besoins. C'est d'ailleurs pour cette même raison que nous pouvons affirmer qu'il nous arrive toujours ce dont nous avons besoin. C'est notre Dieu intérieur qui, connaissant nos vrais besoins, voit à ce qu'il nous arrive ces problèmes afin de nous aider à devenir conscients que nous avons oublié notre essence spirituelle ou notre Dieu intérieur et que nous laissons nos croyances non bénéfiques diriger notre vie.

Avec cette perception d'un problème, il est beaucoup plus facile de le voir comme une expérience nous permettant de s'améliorer, alors ce problème devient un projet à réaliser.

Revenons aux problèmes cités plus haut et transformons-les ensemble en projets afin de vivre une expérience enrichissante.

Argent

Les pensées d'inquiétude engendrent l'inquiétude. Les pensées de prospérité engendrent la prospérité. Devenez conscient de vos pensées concernant l'argent, notez-les au fur et à mesure qu'elles se présentent et ce, à tous les jours. Demandez aux gens qui vous entourent de vous faire remarquer ce que vous dites ou faites concernant l'argent. N'oubliez pas, plus vous donnez, plus vous recevez, c'est une des lois de la prospérité. Dernièrement, qu'avez-vous donné avec générosité, sans arrière-pensée, sans rien attendre en retour et juste pour le plaisir de donner? Prenez-vous le temps d'étudier la prospérité? Ce ne sont sûrement pas les cours et les livres qui manquent à ce sujet! Décidez que vous n'avez plus de problèmes, seulement des projets visant à changer votre attitude intérieure qui bloque l'abondance dans votre vie présente. En changeant votre attitude et vos croyances, vous agirez automatiquement d'une façon différente.

Communication

Si vous avez de la difficulté à communiquer, faites la liste des peurs qui se cachent derrière cette difficulté et donnez-vous le droit d'avoir ces peurs. Vous n'avez sûrement pas eu de modèles dans votre famille qui vous ont appris à communiquer. Ne vous critiquez pas, ne vous jugez pas pour autant, surtout ne vous forcez pas à communiquer comme quelqu'un d'autre, si vous avez tendance à vous comparer à quelqu'un qui communique facilement.

Tout projet a son point de départ. Le contracteur qui a le projet de bâtir un édifice doit commencer par la fondation. Dans ce cas-ci, commencez par avouer vos peurs aux personnes avec qui vous avez de la difficulté à communiquer et donnez-vous le droit de ne pas aller plus loin pour le moment. Vous pouvez dire quelque chose comme: "J'ai beaucoup de choses que je voudrais te dire mais, pour le moment, je ne peux pas car j'ai peur de... Ces peurs n'ont rien à voir avec toi, elles m'appartiennent. J'ai comme projet maintenant de dépasser ces peurs mais j'ai besoin d'y aller graduellement. Quand je serai prêt, je te dirai ce que j'ai à dire." Sachez qu'aussitôt que vous vous donnez le droit d'avoir peur, la transformation commence. C'est lorsque vous ne vous acceptez pas que tout bloque et que rien ne change.

Trouver un conjoint

Se pourrait-il que vous ayez beaucoup trop d'attentes? Plutôt que de faire une liste de tout ce que vous voulez chez un conjoint, fiez-vous à votre Dieu intérieur qui connaît vos vrais besoins. Il vous fera arriver la bonne personne et au bon moment. Vous devez cependant planifier ce nouveau projet et faire des actions. Quelles actions pouvez-vous faire à chaque semaine? Ça pourrait être de dire bonjour avec un beau sourire à au moins trois hommes nouveaux; ou quelque chose d'autre. Lorsque quelqu'un se présente à vous, de quelque façon que ce soit, donnez-vous le temps d'apprendre à le connaître (au moins trois mois) avant de décider qu'il ne vous convient pas. Durant vos premières rencontres sur quoi vous basez-vous pour dire: "Non, pas lui ou pas elle"? Sûrement sur la liste que vous avez élaborée dans votre tête et qui est elle-même basée sur vos croyances et peurs venant du passé! Lorsque vous vous créez un idéal de conjoint, cet idéal est souvent irréaliste et il répond rarement à vos vrais besoins. Dans bien des cas, la raison pour laquelle une personne dit "non" à quelqu'un de nouveau est la raison pour laquelle elle devrait dire "oui". L'aspect de son caractère qui vous déplaît est un reflet de cet aspect que vous ne voulez pas voir en vous-même.

Enfant problème

Il y a rarement un enfant à problème, le problème résidant beaucoup plus dans l'attitude du parent face aux besoins de l'enfant. Dès que vous êtes sincèrement intéressé aux besoins de l'enfant et que vous oubliez vos croyances du passé face à l'éducation d'un enfant, il se produit une nette amélioration au niveau de la relation entre vous et votre enfant. Pour apprendre à être plus à l'écoute des besoins intérieurs de votre enfant, faites-lui part de vos difficultés, de vos espoirs et de votre désir d'être plus à son écoute. Devenez complice de votre enfant plutôt qu'être le contrôleur et le dirigeant, demandez-lui de vous aider dans votre démarche. Je sais que cela demande beaucoup d'humilité de la part d'un parent mais les résultats de la transformation des rapports avec l'enfant sont tellement merveilleux que ça en vaut vraiment la peine, pour un parent, de faire des efforts.

Poids

Le surplus de poids est une protection que vous avez créée comme mécanisme de défense. L'attitude première derrière le poids excédentaire est: "Je suis capable d'en prendre. Vous ne m'aurez pas." À force d'en prendre de tout bord et de tout côté, vous devez vous bâtir une carapace. Cette habitude que vous avez d'en prendre vous punit et vous brime beaucoup plus qu'elle ne vous sert. Vous avez donc de la difficulté à vous faire plaisir car vous croyez plus à vous punir. Une personne avec un problème de poids a même de la difficulté à avoir du plaisir à manger. Soit qu'elle se prive (elle se punit) ou si elle mange, elle se sent coupable par la suite parce qu'elle a soit trop mangé ou soit qu'elle n'a pas mangé les bonnes choses (elle se punit encore en s'accusant). Vous êtes tellement habitué à "en prendre" que vous en avez même de la difficulté à recevoir. Quand on vous donne quelque chose, vous croyez avoir pris quelque chose et vous vous sentez obligé de donner quelque chose en retour (vous vous punissez encore). La plus grande peur derrière cette attitude est la peur d'avoir honte, d'être humiliée ou de faire honte et d'humilier quelqu'un d'autre. Cette honte peut se manifester dans plusieurs domaines comme la nourriture, le sexe, l'habillement, les connaissances, etc. Vous pourriez vous donner comme projet de devenir plus conscient du niveau de la honte et de l'humiliation que vous ressentez et de tout ce que vous prenez dans la vie qui ne vous appartient pas.

Santé

Lorsqu'une partie de votre corps est malade, elle vous rend un service. Votre Dieu intérieur utilise cette partie de votre corps pour vous envoyer un message. Un malaise ou une maladie, étant un blocage d'énergie, devient une indication que vous vous bloquez intérieurement par une ou plusieurs croyances non bénéfiques pour vous. Afin de découvrir rapidement le message, demandez-vous à quoi vous sert cette partie malade et faites-y le lien avec une situation dans votre vie. Exemple: un ulcère d'estomac qui vous brûle et dérange votre digestion, la question à poser pour faire le lien est: "Quelle situation ou quelle personne présentement dans ma vie me brûle et que j'ai de la difficulté à digérer?" Vous verrez qu'avec cette perception d'un malaise, ce n'est plus un problème de santé que vous avez, mais que vous vivez une expérience qui vous aide à régler quelque chose dans votre vie. Pour vous aider davantage, j'explique en détails la signification métaphysique de plus de trois cents malaises et maladies dans mon livre intitulé "Qui es-tu?"

Vie de couple

Vous devez accepter qu'il n'y a aucun hasard quand ou pourquoi vous avez été attirée par votre conjoint. Un conjoint doit être utile dans votre vie spirituelle, non seulement dans votre vie matérielle ou sociale. Comment? En acceptant l'idée qu'il est votre miroir. Tout ce que vous lui reprochez est exactement le reflet de ce que vous n'acceptez pas de vous-même. Vous ne pouvez voir en lui quelque chose qui ne vous appartient pas. En voyant combien il vous est utile pour vous aider à vous connaître, votre relation ne sera plus la même. Si vous dites: "Mais c'est lui qui me reproche tout et me critique sans cesse!" souvenez-vous que vous ne pouvez pas récolter quelque chose que vous n'avez pas semé. Occupez-vous seulement de devenir consciente de vos propres critiques et ce sera déjà là un projet qui vous tiendra bien occupé.

Emploi

Se pourrait-il que vous ayez trop d'attentes, comme la personne qui veut un conjoint? Qu'avez-vous fait dernièrement afin de trouver un emploi? Voici une suggestion: à partir de lundi prochain, vous avez un nouveau genre d'emploi à temps plein, de 9h00 à 17h00 à tous les jours! Vous allez donner votre nom partout, vous y allez en personne et non par téléphone ou par courrier. Vous prenez une rue et vous vous arrêtez à tous les commerces. Vous allez me dire: "Mais je ne peux pas travailler n'importe où.". Qui dit cela? Votre tête ou votre Dieu intérieur? En faisant confiance en votre Dieu intérieur qui sait exactement ce dont vous avez besoin, vous n'avez pas à vous inquiéter, il vous arrivera l'emploi dont vous avez besoin. Ne refusez rien, ce n'est peut-être pas le genre de travail ou la rémunération que vous auriez voulu mais acceptez l'emploi qui vous est offert. Si ce n'est pas le travail qui vous convient à long terme, c'est cependant quelque chose dont vous avez besoin à court terme pour vous amener à autre chose. Ce sera une expérience formidable que de faire face à vos peurs et de vous ouvrir à quelque chose de nouveau.

Pour tout autre problème non mentionné dans cet article, faites la même chose. Transformez-le en projet, en expérience utile. Vous ne pouvez qu'être gagnant avec cette attitude. Surtout n'oubliez pas, vous avez toujours le pouvoir de choisir! Vous pouvez choisir une vie de problèmes et de malheur ou une vie d'expériences et de bonheur.

Avec amour,

Lise Bourbeau

Pour une démarche intérieure plus en profondeur, nous vous suggérons les articles suivants :

infolettre.JPGAbonnez-vous à notre infolettre mensuelle afin de recevoir d’autres articles tout aussi intéressants!

Être bien, ça s'apprend