(001) 450-431-5336
1-800-361-3834
01 76 66 07 55

Comment améliorer sa qualité de vie

Annonce EB_300X250_fille_regard.jpgAujourd’hui, j’ai choisi d’écrire sur la qualité de vie, car il est très rare de rencontrer quelqu’un qui est satisfait et heureux dans tous les domaines de sa vie. Je vais surtout parler des plans émotionnel et mental puisqu’il existe de très nombreux articles traitant du plan physique, par exemple pour rappeler aux gens l’importance de respirer de l’air pur, de boire deux litres d’eau par jour, de s’alimenter en respectant les besoins de son corps, de faire de l’exercice tous les jours et de se reposer pour éviter de dépasser ses limites.

Quand vous prenez de nouvelles décisions pour améliorer votre vie, il importe peu de déterminer si vous devriez commencer par le physique, l’émotionnel ou le mental. Comme ces trois corps sont intimement reliés, tout changement dans l’un des trois corps bénéficie aux deux autres également.

Il est certain qu’une nouvelle décision n’est pas nécessairement facile à appliquer, car cela demande de changer nos habitudes. C’est malheureux de constater que la plupart d’entre nous sommes installés dans nos habitudes, même si nous savons que certaines sont nocives et vont à l’encontre des besoins de notre corps physique. Par conséquent, elles affectent aussi nos deux autres corps.

Une personne qui maintient la décision qu’elle a prise constatera immanquablement certains changements sur les trois plans. Il se peut qu’elle observe une amélioration dans le fait d’exprimer plus facilement ce qu’elle ressent ou qu’elle ait moins peur de blesser les autres et arrive à leur dire non afin de respecter ses propres besoins.

Même si une décision est prise par amour pour soi, cela demande des efforts pendant les trois premiers mois – c’est le temps moyen pour développer une nouvelle habitude. Par contre, le bonheur d’avoir réussi en vaut vraiment le temps et l’effort.

Afin d’arriver à prendre des décisions pour améliorer votre vie, vous devez tout d’abord prendre conscience de vos comportements et de votre attitude intérieure qui vous font vivre des malaises intérieurs. Très peu de personnes prennent le temps de vérifier ce qu’elles vivent intérieurement. La plupart de nous avons appris très jeunes à nous faire croire que tout va bien, que ce n’est pas si grave, que d’autres vivent des choses bien plus difficiles ou bien qu’il est mieux de ne rien faire et que le temps va tout arranger.

Pour ma part, je sais que c’est mon déni qui a causé mon divorce. Quand j’ai enfin réalisé que je ne me sentais plus bien dans mon couple, j’ai dû m’avouer que cela faisait déjà quelques années que ce malaise empirait. Ceci a eu pour résultat qu’il était trop tard pour remédier à la situation et la seule solution que je connaissais à l’époque était le divorce. Si j’avais eu la chance de connaître des méthodes d’ouverture de conscience, j’aurais certainement pu éviter un divorce. Je n’avais, hélas, jamais appris à sentir à ce moment-là.

Prenez le temps plusieurs fois par jour de vérifier comment vous vous sentez dans telle situation, avec telle personne. Voilà une merveilleuse et importante nouvelle habitude à acquérir. Elle ne prend que quelques secondes de votre temps à chaque fois. Vous fermez les yeux, vous prenez trois respirations profondes et vous sentez ce qui se passe en vous. Le tout premier senti qui monte est le bon. Il vient de votre intuition qui sait ce qui est bon ou non pour vous. Le développement de l’intuition est basé sur la capacité de sentir.

J’insiste sur l’importance d’apprendre à sentir ce qui se passe en vous, car votre ego résistera à cet exercice. Faites attention lorsque vous trouvez plusieurs excuses pour ne pas le faire, c’est l’ego qui préfère que vous demeuriez dans vos vieilles habitudes qui le rassurent. Il lui est impossible de connaître les vrais besoins de votre être qui relèvent du domaine spirituel. Je vous rappelle que l’ego est créé à partir de matière mentale, il est la totalité de vos croyances au bien et au mal. Il croit être votre gardien en vous maintenant dans vos vieilles croyances et habitudes. Il ne sait donc pas que c’est dommageable pour vous. Mais n’oubliez pas que son intention est bonne, car il est convaincu qu’il vous aide.

Quand vous êtes conscient d’un malaise intérieur, vous pouvez alors plus facilement trouver une solution pour y faire face. Le meilleur moyen est de vous demander : Qu’est-ce que je veux dans cette situation ? Il ne vous reste plus qu’à puiser dans votre réserve de courage et de prendre une décision pour combler votre besoin.

Plusieurs personnes croient que pour mettre en place une nouvelle habitude, cela signifie qu’elles doivent se contrôler. Le contrôle de soi vient surtout de notre rigidité qui est liée à la blessure d’injustice. Ce que je suggère c’est de développer de la discipline au lieu de vous contrôler. Dans le contrôle, il y a la peur de ce qui pourrait arriver si nous n’agissons pas d’une certaine façon. C’est l’écoute de l’ego. Dans la discipline, il y a le bonheur de penser aux avantages d’agir d’une certaine façon. C’est l’écoute du cœur.

Le plus important :

  1. Donnez-vous le droit d’avoir des besoins différents de ceux de vos proches.
  2. prenez le temps nécessaire pour décider de ce que vous voulez faire et pour passer à l’action.

Je termine cet article en vous rappelant que si vous n’arrivez pas à maintenir votre nouvelle habitude, permettez-vous de ne pas être capable d’aller vers ce que vous voulez à cause de vos peurs et de votre culpabilité.

Avec amour,

Lise Bourbeau

Pour une démarche intérieure plus en profondeur, nous vous suggérons les articles suivants :

Abonnez-vous à notre infolettre mensuelle afin de recevoir d’autres articles intéressants!

Header_infolettre.PNG

Être bien, ça s'apprend