(001) 450-431-5336
1-800-361-3834
01 76 66 07 55

Décider et passer à l'action est le seul moyen de créer la vie que vous voulez

annonce_EB_siteweb_2015_2.jpg

En lisant ce titre, vous vous dites peut-être que vous êtes du genre à décider et à passer à l’action, mais que la vie que vous créez n’est pas celle que vous voulez. Si c’est votre cas, c’est que vous ne prenez pas le temps de vérifier ce que vous voulez véritablement avant de vous décider. Faites-vous partie de ceux qui décident en fonction des autres afin d’être aimés et acceptés? Avez-vous peur d’agir en fonction de ce que vous voulez parce que vous croyez que vous ne le méritez pas? Ou bien êtes-vous tellement perfectionniste que vous avez peur de prendre la mauvaise décision? 

Je vous rappelle que dans la vie il n’y a jamais d’erreurs, il n’y a que des expériences qui nous apprennent ce dont nous avons besoin. 

Notre vie découle toujours de nos décisions conscientes ou inconscientes. Lorsque vous prenez une décision de façon consciente, il est plus facile de vérifier si elle vous amène vers ce que vous voulez. Comment savoir ce que vous voulez? Pour commencer, demandez-vous ce que vous voulez être ou sentir. Lorsqu’une idée surgit, il ne vous reste qu’à vérifier si cette idée vous permet de vous sentir ou d'être ainsi. 

J’ai eu l’occasion de travailler récemment avec une dame qui était en train de se séparer de son mari. Tous les deux étaient d’accord de ne plus vivre ensemble. Par contre, le mari avait beaucoup plus d’argent et de biens qu’elle et ils n’arrivaient pas à une entente. Elle a donc décidé de le poursuivre en justice pour arriver à obtenir la moitié de ses biens en disant que durant les 20 années de leur mariage, elle l'avait grandement aidé à les amasser. La situation empirait au fil des mois et le procès allait prendre beaucoup de temps. Elle n’en pouvait plus d'attendre ce procès qui déterminerait si elle gagnerait ou non. Elle était déterminée à gagner sa cause autant que son conjoint. Ni l’un ni l’autre ne voulait se plier aux exigences de l’autre. 

C’est à ce moment que nous nous sommes vues et elle voulait savoir que faire, car elle ne trouvait aucune autre solution que la bataille pour gagner. Pour vérifier si sa décision et les actions entreprises répondaient véritablement à un besoin de son être, je lui ai demandé comment elle voulait vivre cette séparation, comment elle voulait se sentir et dans quel état d'être. Elle m'a répondu : Je veux vivre cette séparation dans la paix, l’accord et me sentir reconnue et valorisée par mon mari. Je lui ai alors fait remarquer que ce qu’elle voulait dépendait de son mari, alors qu’un vrai besoin ne peut être comblé que de l’intérieur. En voulant combler un besoin par l'extérieur, elle laissait son ego décider pour elle et la convaincre qu’elle avait tous les droits d'exiger la moitié des biens de son conjoint et que ce serait injuste si elle ne l’obtenait pas. 

Donc, en sachant que son besoin réel était d’être reconnue et valorisée, j'ai parlé avec elle et lui ai posé des questions. Comment te sens-tu à l’idée d’oublier ce procès, de lâcher prise sur les biens matériels et de plutôt décider que tu vas te reconnaître et te valoriser toi-même en prenant conscience de tes talents et de tes capacités? Peux-tu avoir assez confiance en l’Univers pour savoir que tu peux par toi-même te faire arriver d’autres biens dans les années à venir? Essaie d’imaginer que tu n’as pas besoin de faire face à un procès et surtout de subir des disputes avec lui pendant un temps indéterminé. En pensant à plutôt utiliser toute ton énergie à planifier ton avenir en reconnaissant ta valeur, comment te sens-tu? Ferme les yeux et vérifie si tu peux sentir la paix intérieure que tu désires tant.

Elle a fermé les yeux et les larmes ont coulé doucement sur son visage qui s’est illuminé. C’est vraiment cela que je veux sentir, tu as raison. 

Elle a tout de suite compris que ce ne serait pas nécessairement facile, mais elle était bien décidée à vivre l’expérience. Le lendemain, elle a appelé son mari et son avocat pour leur dire qu’elle avait changé d’idée, qu’elle avait décidé de lâcher prise et qu’elle voulait utiliser son temps et son énergie pour planifier la vie qu’elle voulait. 

Quelques semaines plus tard, quand est venu le temps de rencontrer l’avocat pour le divorce, une surprise l’attendait! Son mari avait décidé de lui donner des valeurs immobilières et une très grosse somme d’argent, en lui disant qu’après mûre réflexion, il avait aussi changé d’idée. Elle pleurait de joie quand elle m’a annoncé cela au téléphone. Elle a pu vraiment vivre l’expérience de décider, de passer à l’action en étant en contact avec ce qu’elle voulait au plus profond d’elle. L’Univers s’est occupé du reste pour elle. 

Pour ceux qui ont de la difficulté à passer à l’action, réalisez qu'en réalité vous choisissez inconsciemment de ne pas prendre de décision et de laisser d’autres personnes ou des circonstances décider pour vous. Il est donc peu probable que vous obteniez ce que vous voulez dans la vie. Dans ce cas, n’oubliez pas de prendre votre responsabilité et de ne pas vous plaindre si la vie ne prend pas la direction qui vous convient. 

Si vous avez plusieurs possibilités et que vous ne pouvez vous décider, déterminez le degré d’importance de 1 à 10 de chacune des possibilités et choisissez la plus importante du moment. Sachez que peu importe vos décisions, vous en retirerez toujours des aspects bénéfiques. Une fois que vous serez passé à l’action, vous saurez, selon ce que vous ressentez, si votre choix était bénéfique ou non pour vous. Quand votre décision ne vous apporte pas les résultats escomptés, il est toujours possible de faire d'autres actions. 

Avec amour, 

Lise Bourbeau

Pour une démarche intérieure plus en profondeur, nous vous suggérons les articles suivants :

infolettre.JPGAbonnez-vous à notre infolettre mensuelle afin de recevoir d’autres articles tout aussi intéressants!

Être bien, ça s'apprend