(001) 450-431-5336
1-800-361-3834
01 76 66 07 55

Vous pouvez découvrir d’autres façons de penser si vous vous en donnez la liberté

annonce_EB_siteweb_2015_4.jpgPensez-vous être capable d’accepter d’autres façons de penser que les vôtres? Je vous suggère de noter votre capacité sur une échelle de 1 à 10 et de vérifier également auprès de minimum cinq personnes qui vous connaissent bien, s’ils trouvent que vous êtes ouvert d’esprit. Posez-vous ensuite les questions suivantes: Est-ce difficile d’entendre leur point de vue sur le sujet s’il diffère du mien? Quelle est ma première réaction intérieure? Puis-je accepter qu’ils ne pensent pas comme moi à ce sujet? 

Je me souviens d’une situation vécue il y a plusieurs années. À plusieurs reprises, j’avais entendu mes sœurs dire que maman les appelait pour savoir comment ça allait. Chaque fois, je me sentais un peu plus rejetée. Pourquoi ne m’appelle-t-elle pas MOI aussi? Ça m’a pris au moins deux ans avant de me décider à lui poser la question. Elle m’a répondu aussitôt : Mais toi je sais que je n’ai pas besoin de t’appeler parce que ça va toujours bien, tu te sors facilement de tes problèmes et je peux te faire confiance. J’ai réalisé que dans le temps, en bonne personne rigide, je faisais croire à tout le monde que tout allait bien dans ma vie. En acceptant sa façon de penser, je me suis sentie très aimée tout à coup. J’osais même espérer qu’elle m’aimait plus, ce qui satisfaisait fort bien mon ego. 

Quand je travaillais dans le domaine de la vente, j’ai réalisé à quel point s’ouvrir à une autre façon de penser est utile. Je vendais un système de cuisson qui était très cher, car il était de qualité supérieure à tout ce qui se vendait sur le marché. Son plus grand atout était de préserver toutes les valeurs nutritives des aliments durant la cuisson. Quand les clients me parlaient du prix (plusieurs achètent le prix et non le produit), je leur disais que le plus important était de découvrir si ce produit répondait à un besoin véritable pour eux. Après plusieurs questions et bien sûr si cela répondait à leur besoin , ils avaient changé leur façon de penser face au prix et l’acceptaient plus facilement. 

Et vous? Que faites-vous lorsque vous n’êtes pas d’accord avec les autres dans votre vie personnelle et professionnelle? Essayez-vous de les convaincre de votre idée ou essayez-vous plutôt de découvrir le pourquoi de leur façon de penser? Êtes-vous capable d’admettre devant les autres que vos opinions différentes sont toutes valables? Vous donnez-vous le temps de réfléchir à leur point de vue avant de clore une discussion? 

Par exemple, un père croit qu’aimer sa fille, c’est être permissif et la mère croit qu’elle doit être plus sévère. Il est certain que si les deux souhaitent vraiment savoir comment l’autre est arrivé à cette vision de l’éducation d’un enfant, le conflit ne durera pas longtemps. 

Les gens dont vous avez le plus besoin pour évoluer sont ceux qui ont des opinions différentes des vôtres. Il est bien sûr très agréable de passer du temps avec les personnes qui pensent comme nous. C’est plus calme, plus facile, mais il est impossible de toujours être en présence de telles personnes. 

À travers l’enseignement d’Écoute Ton Corps, j’ai toujours voulu démontrer les différentes façons d’aborder une situation pour aider les gens à s’ouvrir à de nouvelles idées. Par exemple, les définitions des mots aimer, accepter, émotion, égoïsme, autonomie, dépendance, etc. aident beaucoup ceux qui sont ouverts d’esprit. 

Si vous tenez fermement à vos opinions, cela indique que vous n’êtes pas libre, mais que vous laissez plutôt votre ego décider pour vous. Celui-ci ne veut pas accepter le nouveau, il s’accroche à tout ce qui a été appris et ne vit que dans le passé. Il ne tient qu’à vous de choisir ce qui est le mieux pour vous. Vous avez toujours la liberté de choisir. 

Osez, au moins une fois par jour, vous intéresser à une opinion différente. Vous serez étonné d’apprendre des choses très intéressantes.

Avec amour, 

Lise Bourbeau 

Voici des suggestions pour entreprendre une démarche intérieure plus en profondeur sur le sujet de cet article : 

infolettre.JPGAbonnez-vous à notre infolettre mensuelle afin de recevoir d’autres articles tout aussi intéressants!

Être bien, ça s'apprend